Ils organisent un barbecue alors que leurs 5 chiens meurent de faim dans le jardin. La police intervient

ADVERTISING

La scène semble surréaliste ; malheureusement, les faits sont avérés. Cinq chiens émaciés ont été découverts quasi-mourants dans le jardin d'une habitante de Long-Island, près de New-York, alors qu'elle y organisait un barbecue. Un autre chien a quant à lui été retrouvé mort à quelques mètres des convives.

 

C'est lors d'une patrouille de charité  - visant à aider les propriétaires de chiens qui peinent à financer leurs soins vétérinaires – que les bénévoles de l'association Almost Home ont croisé le chemin d'un Pitbull, visiblement livré à lui-même, qui les a menés jusqu'à la propriété en question.

 

 starving-dogs-bbq-2Source : Pet Rescue Report

 

Tandis qu'elle ne nourrissait plus ses chiens depuis plus d'une semaine (selon ses propres aveux)  Veleda Bailey était en train de faire griller des hamburgers derrière sa maison lorsque l'équipe de sauveteurs est intervenue. L'américaine de 35 ans a été mise en examen pour cruauté animale par la Suffolk County SPCA (l'équivalent de la SPA locale).

 

"Elle était dans l'indifférence la plus totale.", s'est insurgé Roy Gross, l'un des dirigeants de la SPCA de Suffolk County, lors d'une conférence de presse au Babylon Animal Shelter, où les animaux sont actuellement traités. Selon les témoignages des bénévoles, elle et ses proches savouraient leur repas sans se soucier des chiens affamés et du cadavre de l'un d'entre eux, mort de faim.

 

starving-dogs-bbq-3Source : Pet Rescue Report

 

Linda, une employée d' Almost Home, raconte :

 

L'un de nos volontaires a d'abord remarqué un chien mort, enchaîné à un arbre. Il fallait donc agir sans plus attendre. La SPCA et la police locale ont immédiatement été mis au courant. Les chiens ont été saisis et transférés aux urgences d'une clinique vétérinaire. Les enfants de cette famille jouaient dans le jardin à côté du cadavre comme si de rien n'était. Ils faisaient griller des steaks à côté des chiens mourant de faim. 

 

Sur le moment, Veleda Bailey s'est contentée de rétorquer qu'elle n'avait plus les moyens de nourrir ses chiens : "J'aurais pu leur donner des hamburgers, mais dans ce cas mes enfants n'auraient plus rien à manger", aurait-elle ensuite ajouté.

 

starving-dogs-bbq-5Source : Pet Rescue Report

 

Pas sûr que cet argument convainque les juges le 30 janvier prochain, date à laquelle elle devra répondre des ses agissements devant la justice. Selon la loi américaine, Veleda Bailey encourt un an de prison ferme ainsi qu'une amende de 1000$. Les rescapés de ce drame effectuent actuellement leur convalescence et seront bientôt rendus disponible à l'adoption.

 

starving-dogs-bbq-1Source : David Wexler /New-York Daily News

 

 

Aujourd’hui, en France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

Sur son site, l’association explique :

 

Il est inconcevable que ces actes soient aujourd’hui moins lourdement punis que le vol d’une chose (trois ans de prison et 45 000 € d’amende).

 

30 Millions d’Amis demande ainsi à ce que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et prévoit une peine au moins équivalente. Un premier pas dans la bonne direction.

 

Pour signer la pétition, cliquez ici.

 

Via : PetRescueReport

ADVERTISING