Ils massacrent des centaines d’animaux pour un « concours ». Et personne n’en parle

ADVERTISING

(Attention : certaines images peuvent choquer)

 

Une tradition aussi absurde que cruelle.

 

serpents-massacre-texas-1Source : Jo-Anne McArthur

 

C'est ainsi que l'on pourrait désigner les festivals qui se tiennent chaque année dans plusieurs villes du Texas, de l’Oklahoma ou d'autres États des États-Unis. Des centaines de crotales y sont massacrés devant de nombreux spectateurs.

 

serpents-massacre-texas-2Source : Jo-Anne McArthur

 

Les animaux sont entassés dans des enclos, où, effrayés, ils produisent un son distinct, similaire à celui d'une sonnette. Ce bruit strident n'est aucunement menaçant : il s'agit avant tout d'un signe de peur. Jo-Anne McArthur, journaliste, explique au site américain The Dodo :

 

Ça ne veut pas dire "je vais attaquer". Ça veut dire "j'ai peur, ne m'approchez pas". C'est le son de milliers de serpents en train de hurler.

 

serpents-massacre-texas-3Source : Jo-Anne McArthur

 

Ces festivals, lancés il y a environ 50 ans, visaient avant tout à contrôler les populations de crotales et protéger le bétail. Melissa Amarello, fondatrice et directrice de l'association Advocates for Snake Preservation (ASP), précise cependant :

 

Les défenseurs de ce rassemblement prétendent qu'il y a trop de serpents, et qu'ils pullulent dans les villes, et qu'ils doivent donc faire quelque chose contre ça. Mais il n'y a pas de surpopulation. Rien de scientifique ne vient appuyer le fait qu'il y ait trop de crotales ou qu'il faille des rassemblements pour les contrôler.

 

serpents-massacre-texas-4Source : Jo-Anne McArthur

 

En réalité, ces rassemblements sont avant tout un prétexte pour faire du profit. L'un de ces festivals à Sweetwater, au Texas, attire près de 30 000 personnes. Une vraie manne pour les participants.

 

serpents-massacre-texas-5Source : Jo-Anne McArthur

 

Des prix sont remis à ceux qui apportent les plus gros serpents. Ceux-ci sont ensuite jetés dans des enclos. Une personne passe parmi eux, les frappant pour les retourner. Les crotales se mettent alors à agiter leur "sonnette". Certains serpents sont emmenés dans une zone dite éducative. Melissa Amarello précise :

 

Beaucoup de rassemblements prétendent qu'il s'agit d'éduquer le public sur les serpents, mais c'est en réalité bien plus un spectacle. 

 

serpents-massacre-texas-6Source : Jo-Anne McArthur

 

Les animaux sont également forcés de cracher leur venin, qui est ensuite collecté. Les organisateurs affirment qu'ils aident ainsi la recherche médicale, même si plusieurs entreprises ont déjà déclaré qu'elles n'acceptaient pas les dons de ces rassemblements.

 

Les serpents sont enfin emmenés dans un enclos où ils sont décapités. Cette méthode n'offre cependant pas une mort instantanée, comme le rappelle Melissa Amarello :

 

En raison de leur faible métabolisme, ils restent en réalité en vie et peuvent sans doute encore ressentir des choses, que ce soit durant quelques minutes ou pendant des heures, après la décapitation. Et si vous vous trouvez là, vous pouvez le voir : la gueule s'ouvre encore pour respirer, le corps continue de s'agiter.

 

serpents-massacre-texas-7Source : Jo-Anne McArthur

 

Après la décapitation, les serpents sont dépecés, et certains organisateurs encouragent le public à participer. Les enfants, après avoir retiré la peau de l'animal, peuvent même laisser l'empreinte sanglante de leurs mains sur un mur blanc. La peau est quant à elle utilisée pour confectionner des objets comme des portefeuilles ou des sacs, tandis que la viande est cuisinée, puis mangée sur place.

 

Melissa Amarello rappelle que les serpents sont pourtant des êtres complexes qui ne méritent pas un tel traitement :

 

C'est étonnant de voir à quel point ils nous sont semblables. Les crotales donnent naissance à des bébés déjà bien vivants, et ils prennent soin d'eux durant les premières semaines de leur vie, en les tenant éloignés des prédateurs. Chez certains crotales, les mères se réunissent à la fin de leur gestation. Elles donnent ensuite naissance au même endroit et s'entraident en prenant soin des bébés de chacune.

 

serpents-massacre-texas-8Source : Jo-Anne McArthur

 

Pour mettre un terme à ces pratiques cruelles, n'hésitez pas à signer la pétition en cliquant ici.

 

Via : The Dodo

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING