Ils ouvrent cette caisse abandonnée 7 jours dans un aéroport et font une découverte tragique

ADVERTISING

Sept jours. C'est le temps qu'il a fallu pour faire ouvrir la grande caisse en bois qui traînait dans un coin de l'aéroport de Beyrouth, au Liban. Les employés ont alors découvert trois petits tigres de Sibérie, âgés de quatre mois et couverts d'urine et d'excréments.

 

tigres-caisse-aeroport-1Source : Animals Lebanon

 

Le tigre de Sibérie est une espèce aujourd'hui particulièrement menacée. Sa fourrure est très appréciée, et les diverses parties de son corps très recherchées en Asie du sud-est, où on leur prête des vertus thérapeutiques miraculeuses – bien évidemment à tort.

 

tigres-caisse-aeroport-2Source : Animals Lebanon

 

L'association qui les a recueillis, Animals Lebanon, écrit :

 

Rien n'indiquait que la caisse contenait des tigres, ou même des animaux vivants, et aucun détail, que ce soit sur le destinataire ou l'envoyeur, n'avait été fourni.

 

tigres-caisse-aeroport-3
Source : Animals Lebanon

 

Envoyés depuis le zoo de Nikolaev, en Ukraine, les tigrons devaient arriver au zoo Samer al-Husainaw, situé à Damas, en Syrie, mais le transfert a été retardé, et l'association a dû faire pression sur un juge libanais pour obliger l'aéroport à ouvrir la caisse et enfin libérer les petits, dévorés d'asticots.

 

tigres-caisse-aeroport-4
Source : Animals Lebanon

 

Le juge a ensuite autorisé l'association à prendre les bébés sous son aile, afin de les soigner. Animals Lebanon espère que les petits tigres seront finalement envoyés dans un sanctuaire, et non dans le zoo auquel ils étaient destinés. L'organisation a d'ailleurs demandé au juge qui a permis la saisie à l'aéroport de prononcer la confiscation pure et simple des animaux.

 

tigres-caisse-aeroport-5
Source : Animals Lebanon

 

Simplement désignés par des codes-barres avant leur sauvetage, les tigres se nomment désormais respectivement May, Tanya et Antoun. Ils ont tous leur propre caractère.

 

Jason Mier, membre de l'association, explique :

 

Antoun est plus timide que les autres, mais ils s'amusent tous bien ensemble, et ont bien trouvé leurs marques désormais.

 

tigres-caisse-aeroport-6
Source : Animals Lebanon

 

Les tigrons ont tous été vaccinés et coulent pour le moment des jours paisibles auprès de l'association. Malheureusement, ils ne sont pas encore tout à fait tirés d'affaire et risquent toujours de retourner en Ukraine ou de partir pour la Syrie.

 

STOP BABY TIGERS FROM ENDING UP IN THE BLACK MARKET!

OUTRAGED?!?! SHARE this terrible story and help protect these three Siberian tigers.

Stuck for seven days covered in their own urine and feces in a tiny maggot infested crate. They were shoved in a crate that was only 42 centimeters high while the animals were about 60 centimeters tall. These tigers were saved from further cruel suffering and possibly death by an order of a judge.

They arrived a week earlier on a flight from Ukraine and were supposedly destined to a zoo in Syria.

Nothing indicated that the box contained tigers or even live animals, and there were no details of a shipper or receiver. Other than an Air Waybill number, the box was completely unmarked…

These four month old tigers are now in Animals Lebanon care. A specialized wildlife vet was flown in to give them all a medical examination. Their paw pads were raw and red from being covered in urine, and were their back legs and thighs. They had not received the proper vaccinations so all three were vaccinated. Only one tiger was found to have a microchip, though documents state that all three should have been microchipped.

They are improving – but they are still at risk! Big cats can be worth tens of thousands of dollars on the black market. The owner is fighting to get them back, and we are fighting for the tigers and rule of law.

Siberian tigers are protected under the Convention on International Tarde of Endangered Species (CITES). They can only be traded under very specific circumstances, and only when a number of other conditions are met.

Officials have already stated that the transport conditions do not meet the regulations of CITES or IATA Live Animal Regulations. The owner, exporter and shipper is one man listed as 'Private Entrepreneur'…

Animals Lebanon submitted today our case asking for the animals not just to be seized, but to be permanently confiscated.

The Ministry of Agriculture, Judge of Urgent Matters and Customs have all made the right decisions. Now they need a decision to permanently protect them and prevent them from becoming part of the multibillion dollar wildlife trafficking industry!

Publié par Animals Lebanon sur jeudi 30 mars 2017

 

Via : The Dodo

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING