Il traîne son Berger Allemand sur plusieurs mètres derrière son fauteuil roulant. Le Web enrage

PUBLICITE

Mario Cardona, un homme de 59 ans, a provoqué l'ire des internautes, en traînant sa chienne Berger Allemand au sol après l'avoir attachée à son fauteuil roulant motorisé.

 

Mario, originaire de The Mission, au Texas (États-Unis) ne peut nier l'évidence : il a été filmé par sa voisine, Melissa Torrez, choquée par la scène. La jeune femme a bien essayé de l'arrêter, en vain. Elle confie d'ailleurs au site KGBT :

 

Il a continué, en me disant de m'occuper de mes affaires, que c'était son chien et qu'il pouvait faire ce qu'il voulait.

 

dog-g2-wheelchair-1Source : Doginton Post

 

Incapable d'aider le chiot de 10 mois, Maria a décidé de poster la vidéo sur Facebook, où elle est rapidement devenue virale. Alertée par la maltraitance subie par la chienne, prénommée G2, la police a aussitôt diligenté une enquête.

 

24 heures après la diffusion de la vidéo, Mario Cardona a été accusé de cruauté animale, et le chiot a été confié au refuge Mission Animal Control. Fort heureusement, la chienne était en bonne santé, malgré une légère maigreur.

 

dog-g2-wheelchair-6Source : The Mirror

 

Au tribunal, lors de l'audience de Mario Cardona, Rosa, la femme de ce dernier, a déclaré que l'animal lui appartenait et qu'elle ignorait que son mari l'avait emmené en promenade.

 

Elle a aussi précisé que le chiot était en sous-poids car les trois autres chiens du couple volaient la nourriture de G2. La chienne n'était pas non plus vaccinés, faute de moyens suffisants. Enfin, Rosa a reconnu que son mari souffrait de stress post-traumatique et de dépression.

 

dog-g2-wheelchair-4 Source : Life With Dogs

 

Conformément au verdict du juge, la chienne a été proposée à l'adoption. Mario Cardona est actuellement en prison : sa caution s'élève à 10 000 dollars (9300 euros).

 

dog-g2-wheelchair-2Source : Life With Dogs

 

G2 a très vite trouvé une nouvelle famille aux côtés du "prêtre cow-boy", le Père Roy Snipes, prêtre au sein de l'église Notre-Dame de Guadalupe. Le père Roy habite lui aussi à Mission, et Mario Cardona était même membre de sa congrégation. L'homme de foi explique à KGBT :

 

Il y a plus de bonté chez lui qu'il ne le croit lui-même. Mais c'est un dur à cuire. Je ne pense pas qu'il a un jour vraiment voulu faire du mal à son chien.

 

dog-g2-coverSource : Pet Rescue Report

 

Roy a donné un nouveau nom à la petite chienne : Ceniza, cendres en espagnol, afin de rendre hommage au Mercredi des Cendres. Le prêtre songe à emmener son Berger Allemand à l'église :

 

Je suis sûr que dimanche, tout le monde va vouloir la voir. Alors si elle est suffisamment calme, je l'emmènerai à la messe avc moi.

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

Tout le monde doit signer cette pétition pour plus de sévérité contre la cruauté envers les animaux

 

PUBLICITE