Il décapite 4 chatons, agacé par sa voisine qui nourrit les chats libres du quartier

PUBLICITE

C’est un nouveau crime particulièrement révoltant qui mobilise les associations de défense des animaux. Le 29 août dernier, une habitante de Falaise, dans le Calvados, a découvert avec un horreur « quatre petite têtes dans un bol », devant la porte de chez elle, comme le rapporte la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

Quatre têtes qui appartiennent à des chatons que la femme avait l’habitude de nourrir depuis un certain temps. Le coupable de cet acte abject ? Un voisin avec qui cet amie des animaux avait eu une altercation la veille. L’homme n’avait pas apprécié que sa voisine offre un peu de nourriture aux chats libres du quartier dans une cour commune.

 

Un peu loin, sa boîte aux lettres est maculée de sang et le corps sans tête d’un des chatons gît à l’intérieur.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis porte plainte

 

Horrifiée, la voisine a immédiatement porté plainte pour « acte de cruauté » auprès de la police municipale de Falaise. Sollicitée par la Fondation Assistance aux Animaux, l’association 30 Millions d’Amis s’est portée partie civile « pour que cet acte odieux ne reste pas impuni. »

 

Selon 30 Millions d’Amis, « cette femme généreuse abreuvait plusieurs félins en plus des deux siens, [en raison des fortes chaleurs], dont une chatte et ses 5 chatons. »

 

Pour en finir avec l’euthanasie des « chats libres » 

 

Ce fait divers profondément choquant fait écho à la problématique de pullulation des « chats libres » et aux diverses campagnes menées par les associations pour limiter la surpopulation. Livrés à eux-mêmes, ces animaux ne peuvent souvent compter que sur la générosité de quelques riverains, sont extrêmement vulnérables et finissent pour une large part euthanasiés.

 

En mars dernier, à Bagnolet, en région parisienne, plusieurs chats des rues avait ainsi été retrouvés brûlés à l’acide, là encore victimes d’une cruauté sans égal.

 

30 Millions d’Amis soutient plus de 200 associations qui mènent des campagnes locales de stérilisation pour éviter la surpopulation et les euthanasies. La Fondation explique sur son site :

 

Chaque année, grâce à ses donateurs, la Fondation 30 Millions d’Amis attribue à 200 associations de protection des chats libres 7 500 bons de stérilisation (ovariectomies et castrations) pour un montant de 350 000 euros.

 

Pour soutenir le travail de 30 Millions d’Amis, cliquez ici. La SPA conduit également des campagnes de stérilisations, plus de renseignements ici. Enfin, vous pouvez également rechercher les associations qui militent près de chez vous pour la stérilisation des chats des rues.

 

Image de couverture (photo d’illustration) : Myraprudenciado

PUBLICITE