Il bat son chiot à mort et crève l’œil de son chat dans un accès de colère

ADVERTISING

Le 16 avril 2018, la mère d'Alexis, 19 ans, originaire d'Alès, s'est rendue au commissariat de la ville pour dénoncer les violences que son fils lui a fait subir le jour même, comme le rapporte le site d'informations Objectif Gard.

 

Le jeune homme s'en est pris à elle pour une simple console de jeux. Ivre, il a poussé sa mère contre le frigo, lui a tiré les cheveux, l'a frappée. Ce n'est hélas pas la première fois.

 

Source : The Spruce Pets

 

En janvier, Alexis a adopté un chiot. Deux jours plus tard, ne supportant pas de le voir faire ses besoins sur le sol, il l'a envoyé contre un mur, après lui avoir fait boire de l'alcool et lui avait donné du cannabis. L'animal n'a pas survécu à ses blessures.

 

Il s'en est également pris à son chat, en lui crevant un œil et lui brisant une patte. Alexis a tenté de se défendre devant la présidente de l'audience :

 

Quand je suis revenu chez ma mère, je faisais des bêtises à droite à gauche et elle me disait qu’elle allait me tuer dans mon sommeil. Elle vous l’a sûrement pas dit, mais elle est alcoolique. Mais bon, ce que j’ai fait c’était vraiment mal. J’en prends conscience et je sais que c’était pas à faire.

 

Selon l'expertise psychiatrique, le jeune homme souffre de problèmes de discernement, en lien avec des événements difficiles survenus dans son enfance.

 

Pour autant, François Schneider, le procureur de la République, a requis 18 mois de prison avec sursis, une mise à l'épreuve, ainsi qu'une obligation de se soigner, de travailler ou de suivre une formation.

 

Alexis a également interdiction de détenir un animal domestique et une arme. Il ne pourra plus, en outre, entrer en contact avec sa mère.

 

Via : Objectif Gard

 

ADVERTISING