Haute-Savoie : mort d’un lama à cause du plastique

ADVERTISING

Dominique Griot, éleveur de lamas à Bloye, en Haute-Savoie, a poussé un coup de gueule après la mort d’un de ses animaux. Le lama est décédé après avoir mangé des déchets en plastique, jetés dans la nature par les touristes, comme le rapporte le site d’informations France 3.

 

Dominique Griot dénonce :

 

Le lama avait un énorme estomac, comme un gros abcès. Ils l’ont ouvert, il y avait du pus et une grosse quantité de sang. Et puis tout au fond, un autre abcès et à l’intérieur, il y avait un morceau de plastique, de type bâche ou emballage.

 

Source : Aurélie Massait

 

L’animal est mort d’une crise cardiaque consécutive à une hémorragie interne. L’autopsie a confirmé que le plastique, avalé avec le fourrage, était bien responsable du décès de l’animal. Le retour des touristes dans les Alpes s’est accompagné d’une augmentation des déchets jetés dans la nature. Et comme toujours, ce sont les animaux qui en font les frais. Dominique Griot poursuit :

 

Il y a beaucoup d’agriculteurs qui jettent du foin parce qu’il y a tellement de déchets… Ils disent, c’est même pas la peine, ça prendrait trop de temps à trier ces déchets au bord des routes, c’est une catastrophe.

 

La mort du lama aura coûté 6000 euros à l’éleveur, entre les frais vétérinaires, l’autopsie et les frais d’équarrissage, ainsi que le rachat d’un autre animal. Dominique Griot a décidé d’installer un panneau rappelant les règles de civisme à tous les promeneurs. Il conclut :

 

C’est super, on va se balader à la campagne, on pique-nique, on boit un coup, on est en voiture, mais on garde ses déchets, on n’ouvre pas la fenêtre pour les jeter dans la nature ou dans les parcs. Les animaux sauvages, c’est la même chose, les animaux qui broutent vont avoir la même problématique.

ADVERTISING