Hausse de la cruauté envers les animaux

PUBLICITE

La Société Protectrice des Animaux dresse un constat amer. Le nombre d’infractions pour cruauté envers les animaux ne cesse malheureusement d’augmenter, comme le rapporte le journal régional Ouest France.

 

L’association s’est basée sur les chiffres de la gendarmerie nationale, qui a relevé pas moins de 9504 infractions liées à des mauvais traitement sur les animaux en 2018. Christophe Soullez, directeur de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénale, explique :

 

Ces infractions font suite à des plaintes déposées par des témoins de ces sévices ou des constatations faites directement par les gendarmes.

 

 

À ces délits s’ajoutent les 14 5000 enquêtes menées par la SPA en 2019, soit 30 % de plus qu’en 2018. Jacques-Charles Fombonne, président de l’organisation, s’insurge :

 

L’an dernier, nous sommes intervenus dans 400 affaires concernant des particuliers ou des professionnels accusés d’actes de maltraitance, mais quand quelqu’un tue son chien dans sa cave ou noie des chatons dans sa baignoire, comment le savoir si personne ne nous le signale ?

 

Les chiffres seraient donc bien au-dessus de ceux répertoriés officiellement. De quoi inquiéter la SPA, qui a lancé sur Twitter :

 

Un animal qui arrive à la SPA est survivant de l’abandon…

 

Mais hélas, tous n’ont pas cette chance. Avec l’approche des vacances et des départs estivaux, le nombre d’animaux abandonnés dans la nature risque hélas d’augmenter.

PUBLICITE