Grand Est : une aide aux chasseurs

ADVERTISING

L’association Lorraine Association Nature (LOANA) a jeté un pavé dans la marre à la fin du mois de janvier 2020 après avoir mis la main sur une convention de financement de la région Grand Est, comme le rapporte le site d’informations France 3.

 

En cause, l’aide de 100 000 euros accordée au projet AVIRARD, un radar destiné à :

 

[…] mesurer le flux des oiseaux en transit dans la zone du Grand Est et ainsi d’évaluer l’état des populations, la composition des peuplements aviaires ainsi que de comprendre comment différents facteurs seuls ou combinés (météorologiques, changements climatiques à long-terme, activités et infrastructures humaines) peuvent modifier les comportements et stratégies migratoires.

 

Source : Randonner.fr

 

Hors, ce type de radar est déjà utilisé par des chasseurs dans la région Haut-de-France. L’association accuse ainsi la région de favoriser les chasseurs au détriment de la protection des animaux. Pour Patrick Massenet, président de la Fédération de chasse de Meurthe-et-Moselle, cette accusation est sans fondement, car le radar a une visée avant tout scientifique :

 

Il est impossible pour les ornithologues d’avoir assez de moyens et de bénévoles pour couvrir autant de territoires que le radar.

 

Mais pour Guillaume Leblanc, responsable gestion et suivi scientifique pour l’association LOANA, tempère les propos du chasseur :

 

Ce radar ne permet pas de différencier correctement les espèces d’oiseaux. Contrairement aux suivis réalisés par les ornithologues partout en France depuis des années et souvent de manière bénévole. Or pour en tirer des conclusions sur les tendances d’évolution de la biodiversité, il faut raisonner par espèce sinon ce n’est pas pertinent.

 

Source : Pixabay

 

Il ne s’arrête pas là et dénonce :

 

un véritable cadeau aux chasseurs avant les élections, alors que dans le même temps, les subventions données aux associations de défense de l’environnement baissent chaque année.

 

Alexandre Mora, directeur du cabinet du président du conseil régional du Grand Est, assure qu’il n’en est rien. Pour lui, la fédération de chasse est un allié important dans la préservation de la biodiversité, tout en ajoutant que la région Grand Est accorde déjà des subventions aux associations.

 

Celles-ci restent cependant méfiantes et surveilleront de près la première utilisation du radar.

ADVERTISING