Gard : mobilisation pour sauver un bouc

PUBLICITE

Le sort d’un vieux bouc sauvage, vivant à proximité d’Allègre-les-Fumades, dans le Gard, mobilise depuis quelques semaines de nombreux internautes. Comme l’explique le site France Info, l’animal est en effet menacé d’abattage après avoir bousculé un randonneur, à la fin du mois de décembre 2021.


Un groupe de marcheurs, importunés par le bouc au cours de leur promenade, se sont ensuite rendus à la mairie pour signaler l’incident. Geneviève Coste, la maire (SE) de la commune, se refuse pourtant d’ordonner l’abattage du vieux bouc, malgré la demande de la Sécurité Civile.


Le problème, c’est qu’on ne trouve pas de structure de placement car les caprins peuvent être porteurs de la brucellose. Moi, je souhaite qu’il reste, c’est un vieux bouc. Il y a 4 ou 5 ans, ils étaient deux, l’autre a dû mourir, lui est resté. Mais je tiens à ce que mes collègues élus soient d’accord et bien conscients des enjeux.



Denis Robert, habitant du village voisin de Roussillon et habitué des lieux, s’est insurgé contre le possible abattage de l’animal.


C’est sûr qu’il est imposant avec ses cornes d’un mètre cinquante d’envergure, il faut faire attention à ses mouvements de tête, mais il n’est pas agressif et il est habitué à rencontrer les gens du coin, même si ça reste un animal sauvage.


En attendant de trouver une solution plus durable, la mairie a décidé d’installer des panneaux appelant à la vigilance et à la prudence des promeneurs.

PUBLICITE