Fusillade à Bruxelles : un chien policier envoyé en première ligne avec une caméra a été pris pour cible

ADVERTISING

Hier, mardi 15 mars, une perquisition a dégénéré en fusillade à Forest, l'une des municipalités de la région de Bruxelles, en Belgique.

 

L'opération se déroulait dans le cadre de l'enquête belge sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Alors qu'il ne devait s'agir que d'une simple opération de vérification, un suspect retranché a ouvert le feu sur les forces de polices.

 

chien-plocier-bruxelles-camera-4Source : @LeMonde

 

Pour permettre aux agents de localiser l'homme, un chien policier muni d'une caméra a été envoyé dans le terrain vague où s'échangeaient des tirs.

 

Face à l'intensité des coups de feu dirigés contre lui, le chien a été rappelé et a pu quitter la zone sans être blessé.

 

chien-plocier-bruxelles-camera-1Source : @LaCapitale

 

Leur mission : prendre le plus d'images possible

 

Ces "chiens caméra", comme on les surnomme, ont pour mission de pénétrer les zones à risque et d'avancer lentement en effectuant des tours sur eux-mêmes afin que la caméra accrochée sur eux prenne le plus d'images possible.

 

Les policiers reçoivent les images en direct et peuvent ainsi évaluer le danger. "C’est un bon moyen de savoir ce qui se passe à l’intérieur, sans risquer de vie humaine" a expliqué un policier à La Capitale.

 

chien-plocier-bruxelles-camera-5Source : @RadioCanada

 

Le chien envoyé hier en éclaireur à Bruxelles fait partie des 120 canidés utilisés par la police fédérale belge. Il s'agit pour la plupart de Bergers Malinois, de Springer Anglais ou de Borders Collies.

 

Un manque récurrent de protection

 

Malheureusement, ces chiens disposent rarement – voire jamais – de protection adéquate. Les gilets pare-balles leur sont presque toujours refusés car ils entravent leurs mouvements et donc leur mission.

 

Depuis le décès de Diesel, le chien du Raid tué en service en novembre dernier à Saint-Denis, l'utilisation de ces animaux fait débat.

 

diesel-cagnotte-statue-1Source : @PoliceNationale

 

De nombreux défenseurs des animaux regrettent notamment que ces animaux ne soient pas mieux protégés lorsqu'ils sont envoyés, comme cela vient d'être le cas à Bruxelles, en première ligne.

ADVERTISING