France : durcissement de la loi sur les abandons ?

ADVERTISING

Didier Guillaume, ministre en charge de l’Agriculture, a déclaré à l’antenne de BFMTV, mardi 1 octobre 2019, qu’il était favorable à un durcissement de la loi pour punir les propriétaire d’animaux coupables d’abandon, comme le rapporte le journal L’Express.

 

Didier Guillaume a notamment expliqué :

 

On ne prend pas un animal de compagnie pour se faire plaisir et quand je pars en vacances, je l’abandonne !

 

 

Il poursuit :

 

Tous les gens que je rencontre, qui aiment leurs animaux, ils ne les abandonnent pas. Ce sont comme les éleveurs de brebis ou de vaches: ils aiment leurs animaux et ils essayent de faire le mieux possible pour eux.

 

Didier Guillaume assure cependant ne pas chercher à stigmatiser tous les propriétaires d’animaux, qui, en grande majorité, aiment leurs compagnons. Il souhaite simplement que les personnes coupables d’abandon soient punies par la loi, de manière effective.

 

Si l’abandon est considéré comme un acte de cruauté et est donc, théoriquement, passible de 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende, dans les faits, ces sanctions ne sont que très rarement appliquées, même pour les cas les plus graves.

ADVERTISING