Finistère : des truies maltraitées dans un abattoir

ADVERTISING

L’association L214 a à nouveau diffusé des images insoutenables tournées dans un abattoir. Cette fois, l’organisation de défense des animaux s’est rendue dans un établissement du Finistère, à Briec, comme le rapporte le site Europe 1.

 

Sur la vidéo, on peut voir des truies être brutalisées, poussées à coups de pieds et via un aiguillon électrique alors qu’elles se traînent au sol, à moitié paralysées. Certaines reçoivent des coups d’aiguillon dans l’anus pour les faire avancer plus vite. Lorsque deux truies se sont retrouvées bloquées dans un couloir trop étroit, un opérateur s’est emparé d’une pince à électrocuter pour les séparer.

 

 

Face à une telle violence, L214 demande un audit généralisé de tous les abattoirs de France, ainsi que la fermeture administrative de l’abattoir concerné. La direction de l’abattoir, qui appartient d’ailleurs au groupe Les Mousquetaires, a déclaré :

 

Les images filmées à la Société Briécoise d’Abattage et diffusées ce jour par L214 sont choquantes. Nous avons décidé décidé, par mesure conservatoire, de suspendre provisoirement la ligne de production concernée, en attendant les conclusions des différents audits et enquêtes internes qui ont été immédiatement diligentés, en lien avec les autorités sanitaires.

 

De son côté, la préfecture du Finistère a dénoncé des « pratiques inacceptables avec des manquements graves aux règles de protection animale ». L’abattoir de Briec avait été examiné en 2016, mais seules des infractions mineures avaient été relevées. La préfecture assure :

 

Les non-conformités graves vues dans la vidéo n’ont jamais pu être observées en présence des inspecteurs. Elles auraient entraîné des sanctions administratives et pénales immédiates.

 

Source : L214

 

L214 a décidé de porter plainte pour sévices graves commis envers des animaux. Elle demande des sanctions contre l’abattoir, mais également contre les services vétérinaires du département. Enfin, elle a introduit « un recours en responsabilité contre l’État pour manquement à sa mission de contrôle de l’application de la réglementation ». Vous pouvez signer la pétition pour qu’un grand audit sur les abattoirs ait enfin lieu en cliquant ici.

ADVERTISING