Ces dauphins exploités vivent dans des bassins noirs de crasse, dans le « pire parc du monde »

PUBLICITE

Il ne fait pas bon être un dauphin au Japon… Chaque année, plusieurs centaines de cétacés sont abattus à l'occasion de la chasse aux dauphins organisée dans la baie de Taiji, une petite ville portuaire au sud d’Osaka.

 

De septembre à mars, les pêcheurs japonais sont ainsi autorisés à capturer et tuer plus de 1000 dauphins, (selon les quotas définis par les autorités étatiques) afin de commercialiser leur viande, populaire au sein de la gastronomie nippone.

 

Mais pour les rescapés de cette tuerie de masse, les choses ne sont guère plus réjouissantes. Les spécimens considérés comme "trop beaux pour être tués" sont capturés et revenus à des aquariums ou parcs aquatiques aux quatre coins du monde.

 

dauphins-taiji-12Source : Ric O'Barry's Dolphin Project 

 

Ce commerce de dauphins s'avère extrêmement lucratif, le prix de vente moyen d'un mammifère étant fixé aux alentours de 130 000 euros. Bon nombre d'entre eux finissent au Taiji Whale Museum, un "musée" local proposant diverses attractions incluant des dauphins, baleines ou même harpons.

 

Les conditions de vie des cétacés au sein du Taiji Whale Museum sont déplorables : leur quotidien se résume à nager dans d'étroits bassins extrêmement sales, comme en témoignent ces photos datant d'octobre 2016.

 

dauphins-taiji-1Source : Ric O'Barry's Dolphin Project 

 

 

L'angoisse est palpable ; quand les dauphins ne mettent pas la tête hors de l'eau, appelant à l'aide, ils rasent frénétiquement les murs de leur bassin. Pour les membres du Dolphin Project, le Taiji Whale Museum est certainement "le pire aquarium du monde".

 

Live from Taiji Whale Museum, 11-15-16

Pledge NOT to buy a ticket to a dolphin show: dolphin.fyi/DolphinPledge

Publié par Ric O'Barry's Dolphin Project sur lundi 14 novembre 2016

 

Même les parcs aquatiques offrant aux animaux davantage d'espace et d'hygiène condamnent malgré tout ces derniers à une vie morose, passée à se faire dresser et exploiter pour le pur divertissement humain. Le bénévole du Dolphin Project résume avec amertume :

 

Peu de gens réalisent qu'une fois qu'ils sont rentrés chez eux, c'est ainsi que vivent les dauphins. Si ça ne suffit pas à les dissuader d'acheter un ticket pour leur spectacle, je ne sais pas ce qu'il leur faut.  C'est tellement déprimant de voir d'aussi belles créatures mener une vie aussi atroce. 

 

 

Afin de lutter contre l'exploitation des dauphins, qui leur vaut bien souvent d'évoluer au quotidien dans des conditions effroyables, boycottons tous les spectacles ou attractions impliquant des cétacés. Pour soutenir l'action du Dolphin Project, qui se bat sans relâche pour offrir aux dauphins une vie meilleure, cliquez-ici.

 

Via : TheDodo

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

VICTOIRE. Les spectacles d’orques viennent d’être bannis de ce grand État américain. Une première

 

PUBLICITE