Cette maman orque porte encore le cadavre de son petit, 10 jours après son décès

ADVERTISING

Fin juillet, une naissance a eu lieu, pour la première fois depuis trois ans, au sein d'un groupe d'orques vivant au large du Canada et des Etats-Unis. Malheureusement le bébé orque est décédé seulement une demi-heure après sa naissance, provoquant une réaction inhabituelle chez sa mère.

 

Source : Taylor Shedd / Soundwatch

 

Sa mère, nommée J35 par le groupe de recherche en charge de suivre son groupe, a en effet commencé à porter le cadavre de son petit et a se déplacer avec. Ken Balcomb, fondateur et responsable scientifique du Center for Whale Research aux Etats-Unis, explique :

 

Je pense qu’elle est tout simplement en deuil et ne veut pas lâcher son petit et ne comprend pas pourquoi cela s’est produit.

 

Cela fait 40 ans que le Center for Whale Research observe le groupe d'orques auquel appartiennent J35 et son petit. Ils ont pu observer depuis longtemps le comportement social complexe de ces animaux qui ont un véritable système de communication et sont capables de ressentir des émotions.

 

Ce n'est pas la première fois qu'une orque porte son petit après son décès. En 2010, une autre orque avait eu la même réaction de deuil que J35 et avait porté son petit durant quelques heures.

 

Cependant la période de deuil de J35 est particulièrement longue, 10 jours après la mort de son petit, elle le porte encore avec elle comme le signale l'association C'est assez! sur sa page Facebook. D'autres membres de son groupe se sont même relayés pour l'aider à porter le corps. Une situation inédite selon Ken Balcomb :

 

Nous savons que ces événements se produisent mais celui-ci est unique en son genre, elle ne veut pas lâcher. Parfois, elle mord sa nageoire pour le remonter à la surface. Le petit coule à pic car sa couche de graisse est trop mince. Elle plonge et le remonte à la surface.

 

Cette situation alarme les spécialistes, qui craignent pour la survie des orques dans cette région. Lorsque leur observation a commencé, environ 70 orques étaient présentent au large des côtes américaines et canadiennes, et ce, après qu'une cinquantaine aient été faits captifs pour rejoindre les parcs animaliers.

 

Source : Michael Weiss/Center for Whale Research, via Associated Press

 

Grâce à des mesures de protection de l'espèce, le groupe avait augmenté pour atteindre une centaine d'orques en deux décennies. Mais la tendance s'est de nouveau inversée, et aujourd'hui ce sont environ 75 orques, qui ne se reproduisent presque plus, qui restent dans ces eaux.

 

Selon Ken Balcomb, un tel groupe devrait donner naissance à environ neuf bébés orques par an. Or, cette naissance était la première depuis trois ans.

 

Si elles arrêtent de se reproduire, on pourra les observer pendant environ 50 ans encore, mais il n’y aura plus de bébé. […] Tout le monde est dévasté. C’est extrêmement inquiétant, triste et déchirant.

 

Surpêche qui réduit leur quantité de nourriture, pollution sonore du trafic maritime, pollution des eaux, d'après les experts les explications de cette chute drastique de la natalité sont nombreuses et doivent toutes faire l'objet de régulation de la part des Etats concernés.

 

Une pétition a été lancée (en anglais) pour demander aux gouverneurs et sénateurs des états de Washington et de l'Orégon de prendre des mesures pour protéger les orques .

 

Source : NY Times / C'est assez!

ADVERTISING