Espagne : location de chiens pour échapper au confinement

ADVERTISING

L’Espagne a pris des mesures particulièrement drastiques pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le Covid-19, qui fait désormais des ravages dans la plupart des pays du monde, ne cesse de contaminer un nombre croissant de personnes. Pour endiguer la transmission, le gouvernement espagnol a ainsi imposé un confinement très strict à ses citoyens, bien plus qu’il ne l’est à l’heure actuelle en France.

 

Ainsi, l’Espagne n’autorise pratiquement aucune sortie, y compris les sorties pour se promener ou faire un footing. Seules autorisations : aller faire ses courses, aller chez le médecin ou à la pharmacie et promener son chien.

 

Source : Pixabay

 

Cette dernière autorisation a donné naissance à un business plutôt étonnant qui permet de détourner l’obligation de rester chez soi : la location de chien. Des Espagnols proposent ainsi, contre rémunération, de louer leur compagnon à quatre pattes à toute personne souhaitant pouvoir quitter son logement sans risquer une amende salée.

 

Mais cette pratique, au demeurant complètement illégale, est aussi très dangereuse. Elle va à l’encontre des principes de précaution visant à limiter la transmission du virus. En effet, en remettant leur chien à un inconnu, les Espagnols prennent le risque que l’animal revienne porteur du virus. Non pas parce qu’il l’aura lui-même attrapé, mais parce que la personne qui l’aura promené, peut-être malade, aura transféré le virus sur ses poils, sa laisse, ou son collier. Il suffit ensuite de toucher ces objets ou de caresser son chien pour être malade en retour.

 

Il n’existe qu’une seule façon d’éviter la propagation du virus, que ce soit en France ou en Espagne : restez chez vous, limitez au maximum vos sorties et ne quittez votre logement que si vous n’avez pas d’autre choix.

ADVERTISING