En Russie, des ours et des renards sont utilisés comme appâts pour les chiens de chasse

ADVERTISING

Depuis plusieurs jours, de nombreuses images d'ours, de renards, et autres animaux sauvages attachés et utilisés comme appâts pour des chiens de chasse sont en train de faire le tour du web. Ces photos ont été publiés après que la haute cour du Parlement russe a rejeté une proposition d'interdiction de l'appâtage d'ours.

 

L'association de protection des animaux Zoo Defence a publié des photos et des vidéos dans lesquelles on peut voir des renards au museau ficelé, des ours enchaînés et des blaireaux épuisés se faire attaquer par des chiens dans des "centres d'appâtage".

 

A l'heure actuelle en Russie, il existe environ 200 de ces établissements destinés à entraîner les chiens de chasse à traquer et tuer des animaux sauvages.

 

bear baiting russiaSource : The Siberian Times

 

La plupart du temps, les animaux utilisés pour l'appât ne sont pas aptes à se défendre face aux chiens. Leurs dents et leurs griffes sont arrachées afin de ne pas blesser les chiens.

 

Les personnes opposées à l'interdiction affirment que les animaux ne sont pas tués, et qu'ils reçoivent des soins s'ils sont blessés. Mais pour beaucoup, ces endroits sont le berceau de violences animales répétées. Les vidéos et images témoignent de la détresse de ces animaux sauvages qui apparaissent terrifiés et blessés.

 

Source : The Siberian Times

 

L'interdiction de l'appâtage d'ours avait été votée par la Douma d'Etat (la Chambre basse du Parlement de Russie) en décembre dernier, avec seulement cinq réponses négatives.

 

Mais c'était sans compter sur la pression des chasseurs du pays qui se sont rassemblés pour rejeter cette interdiction auprès de la haute cour. Selon eux, les centres d'appâtage sont essentiels à la formation des chiens de chasse car il est nécessaire qu'ils apprennent à tuer les bêtes rapidement sans les faire souffrir.

 

Source : The Siberian Times

 

L'interdiction, qui prévoit que les chiens et les animaux sauvages soient séparés par une barrière, devrait passer en appel avec le soutien du président Vladimir Poutine. Viatcheslav Volodine, président de la Douma d'Etat a déclaré :

 

Nous ne pouvons tolérer une situation qui encourage la violence à l'égard des animaux.

 

Bien que les animaux de ces centres ne soient pas tués, il est évident qu'ils subissent des sévices corporels et qu'ils sont soumis à la peur et à l'intimidation.

 

Regardez cette vidéo filmée dans un centre d'appâtage : 

 

(ATTENTION. Ces images peuvent choquer.) 

 

 

En France, l’association Rassemblement pour une France sans Chasse milite pour l’abolition de la chasse. D’après l’association, 40 millions d’animaux sont abattus par les chasseurs français chaque année. Le RAC pointe également les accidents de chasse qui se produisent chaque saison.

 

De son côté, l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages a lancé une pétition pour demander l’arrêt de la chasse le dimanche.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (il va adorer) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING