Elle partage sa colère sur Facebook pour « maltraitance animale », Bricomarché lui répond

ADVERTISING

Le week-end dernier, Sawah Bens, une internaute originaire de Loire-Atlantique, a partagé sa colère sur les réseaux sociaux après avoir découvert des animaux vivants vendus dans les rayons de d'un magasin Bricomarché de la région.

 

"On vend des êtres vivants comme de vulgaire lampes de chevet"

En cause ? Un "cube de décoration" créé par la marque Tetra dans lequel est enfermé un poisson d'aquarium, vivant, appartenant à l'espèce des Combattants.

 

 

Dans un message partagé sur son compte Facebook le 27 août, Sawah Bens s'indigne :

 

Au départ je me dis, tiens, des faux poissons, un peu glauque comme déco. Je me rapproche, et là je reste figée sur place, non non, ils sont bien vivants ces poissons. […] Vendus comme de la déco, ils ne peuvent pas bouger… Penses-tu, on ne peut meme pas appeler cela un bocal, leur habitat à la taille d'un pot de yaourt. […] Donc aujourd'hui on vend des êtres vivants comme de vulgaire lampes de chevet.

 

Écœurée.. Hier je suis allé à Bricomarché (44) je passe dans les allées et je tombe sur ça.. au départ je me dis, tiens,…

Posted by Sawah Bens on Sunday, 27 August 2017

 

"La protection des animaux nous tient à coeur"

"Comment Bricomarché peut oser vendre une marque comme celle ci ?", poursuit la jeune femme, prenant l'enseigne à partie. Très vite, le post devient viral (il a été partagé plus de 12 000 fois au total), et les commentaires d'internautes choqués se font légion.

 

 

Face à la diffusion du message, Bricomarché a immédiatement réagi, expliquant que le produit allait être retiré des rayons. "Comme pour vous, la protection des animaux nous tient à coeur et c'est la raison pour laquelle nous souhaitons vous informer que nous organisons au plus vite le retrait du produit Tetra Betta Projector auprès des magasins Bricomarché concernés", a annonce l'enseigne.

 

 

Une victoire d'étape, puisque Sawah Bens appelle désormais les internautes à se mobiliser directement auprès de la marque Tetra afin qu'elle "sorte de son silence et rende des comptes".

 

 

Longtemps objet de controverse, la capacité des poissons à ressentir du plaisir ou de la souffrance n'est aujourd'hui plus remise en cause. Et cette nouvelle affaire montre que l’indifférence des défenseurs des animaux à leur sort n’est peut-être plus de mise.

 

Pour tous ceux qui souhaitent approfondir le sujet, vous pouvez suivre la page Facebook Fish Liberation qui relaie les différents travaux et prises de position qui promettent de faire évoluer notre regard sur les animaux aquatiques.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING