Elle décide de tout abandonner pour sauver des centaines de chiens de la rue

ADVERTISING

Madame Jung – prénom inconnu – est une héroïne du quotidien, qui œuvre dans l'ombre pour le bien-être des animaux. En effet, la Sud-Coréenne dirige un refuge pas comme les autres dans son pays, comme le rapporte le site The Dodo.

 

jung-coree-sauvetage-chien-1Source : Free Korean Dogs

 

D'après Ek Park, fondatrice de l'association de sauvetage Free Korean Dogs, madame Jung n'est pas non plus une sauveteuse comme les autres :

 

Elle a sauvé des chiens durant toute sa vie, mais s'est lancée à fond il y a 20 ans.

 

jung-coree-sauvetage-chien-2
Source : Free Korean Dogs

 

Le refuge de madame Jung ne ressemble non plus à aucun autre. Les chiens y vivent en parfaite liberté, et peuvent aller et venir dans sa maison. Ek Park explique qu'entre 150 et 200 chiens vivent aux côtés de madame Jung. Celle-ci, âgé d'une soixantaine d'années, souffre de problèmes de santé, mais pas question pour elle de se faire passer avant "ses" animaux.

 

jung-coree-sauvetage-chien-3
Source : Free Korean Dogs

 

Dans le refuge de madame Jung, aucune sélection. Tous les chiens sont les bienvenus. La Sud-Coréenne s'occupe cependant en priorité des vieux chiens et des animaux malades. Elle a parfois du mal à payer les frais vétérinaires, mais s'en acquitte toujours sans faute. La priorité, pour elle, est le bien-être de ses pensionnaires.

 

jung-coree-sauvetage-chien-4
Source : Free Korean Dogs

 

Madame Jung doit hélas faire face à un problème récurrent : placer ses chiens dans des familles. En Corée du Sud, les chiens en difficulté sont monnaie courante, et madame Jung ne peut hélas pas tous les aider. Pour continuer à sauver ceux qui en ont besoin, il est donc capital pour elle de trouver rapidement des foyers à ses pensionnaires.

 

jung-coree-sauvetage-chien-5Source : Manchul Kim

 

La vie d'un chien en Corée du Sud n'a parfois rien d'enviable. L'un des problèmes les plus importants et les plus récurrents est la consommation de viande de chien. Avec 17 000 fermes de viande de chien sur le territoire, deux millions d'animaux sont ainsi massacrés chaque année avant de finir dans les assiettes des restaurants.

 

jung-coree-sauvetage-chien-7
Source : Manchul Kim

 

Les usines à chiots – grands établissements où les chiots sont "produits" à la chaîne – sont également monnaie courante, d'autant que le gouvernement coréen a récemment annoncé sa volonté de venir en aide financièrement à tous ceux décidant d'ouvrir une usine. Les mauvaises pratiques d'élevage font des ravages sur les animaux.

 

jung-coree-sauvetage-chien-6Source : Free Korean Dogs

 

Enfin, les abandons viennent grossir les rangs de chiens errants, qui deviennent des victimes faciles pour l'industrie de la viande de chien. L'accumulation de ces problèmes rend l'adoption difficile, pour une raison simple : il y a plus de chiens à adopter que de personnes désirant les adopter en Corée du Sud.

 

Ek Park poursuit :

 

Les gens n'aiment simplement pas adopter des chiens venant de fermes à viande. En général, les Coréens voient les chiens de compagnie comme des chiens petits, beaux et mignons. Mais la plupart des chiens sauvés des marchés ou fermes à viande sont de gros chiens.

 

jung-coree-sauvetage-chien-8
Source : Free Korean Dogs

 

Les associations se sont alors tournées vers les autres pays. Celle d'Ek Park est spécialisé dans l'envoi de chiens depuis la Corée du Sud vers les États-Unis. C'est d'ailleurs ce qui est arrivé au début du mois de décembre, avec l'arrivée de 11 chiens à New York, en provenance de refuge de madame Jung.

 

jung-coree-sauvetage-chien-9
Source : Free Korean Dogs

 

En l'espace d'un an, Ek Park et madame Jung ont sauvé plus de 200 chiens, tous stérilisés et vaccinés avant leur départ. Madame Jung habille aussi les chiens d'adorables petits vêtements avant de leur dire au revoir.

 

jung-coree-sauvetage-chien-10
Source : Free Korean Dogs

 

La plupart des chiens âgés restent aux côtés de madame Jung, mais les chiens plus jeunes et plus socialisés sont proposés à l'adoption. Les animaux arrivés en Amérique du Nord ont été très rapidement adoptés. En moins d'une semaine, ils avaient tous trouvé un nouveau foyer.

 

jung-coree-sauvetage-chien-11
Source : Free Korean Dogs

 

Pour aider madame Jung à poursuivre son incroyable travail de sauvetage auprès des chiens de Corée du Sud, cliquez ici pour faire un don.

Via : The Dodo

ADVERTISING