Élisa Pilarski : son chien menacé d’euthanasie

ADVERTISING

La mort d’Élisa Pilarski, tuée en novembre 2019 par des chiens, reste toujours aujourd’hui un mystère. Les résultats d’analyse ADN, réalisés sur une soixantaine de chiens – dont des chiens appartenant à un équipage de chasse à courre – sont en cours, mais ne seront connus que d’ici quelques semaines.

 

Curtis, le chien d’Élisa présent au moment des faits, a, de son côté, été saisi par la justice et placé en fourrière. Mais l’animal est désormais sous le coup d’une évaluation comportementale faisant suite à un incident indépendant du drame. Un événement survenu à la fourrière aurait en effet poussé les autorités à ouvrir une procédure de chien mordeur , comme l’explique la page de soutien à Élisa et à son compagnon, Christophe.

 

Source : DR

 

Celui-ci envisage d’ailleurs de prendre un avocat afin de défendre les intérêts du chien.

 

Nous ne recevons plus de nouvelles et nos doutes se portent sur l’état psychologique de Curtis, ayant perdu tous ses repères, vécu un lourd traumatisme, confiné en box entouré de chiens qui aboient toute la journée… comment espérer une évaluation objective dans un tel contexte. Sachant qu’il en va de sa vie, nous ne pouvons plus rester dans le silence. Curtis a des droits et nous comptons les faire entendre avec l’aide d’un avocat engagé dans la cause animale.

 

Une cagnotte a été ouverte pour aider Christophe à payer les frais d’avocat. N’hésitez pas à y participer en cliquant ici.

ADVERTISING