Élevages de lapins angoras : l’association OneVoice dévoile de nouvelles images choc

lapins angoras onevoice
ADVERTISING

En 2016, l'association de défense des animaux OneVoice avait réalisé une enquête dans des élevages de lapins angoras du pays, afin de mettre en évidence la souffrance que subissent ces animaux au cours du processus d'épilation. Aujourd'hui, en 2018, après de nouvelles images fournies par un lanceur d'alerte, il semblerait que la situation n'ait pas évolué. L'association accuse le gouvernement de "faire la sourde oreille".

lapins angoras one voice

 

A l'époque, des membres du groupe s'étaient infiltrés pendant six mois dans six des plus gros élevages de lapins angoras de France, révélant des conditions d'épilation alarmantes, et de nombreux décès dus au stress ressenti par ces animaux, utilisés pour "les biens" de l'industrie textile.

 

Après avoir porté plainte contre l'un de ces éleveurs, et s'être rapprochée du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, OneVoice s'est retrouvée face à un mur, dans la mesure où ce dernier affirmait que les méthodes d'épilation avaient été validées par l'INRA – Institut National de la Recherche Agronomique.

 

Le ministère avait alors répondu à l'association, en s'appuyant sur un prétendu rapport édité par l'Institut, en affirmant que "la méthode de récolte par peignage du poil, validée par l'INRA, si elle est réalisée dans les bonnes conditions, ne peut être assimilée à de la maltraitance".

 

lapins angoras onevoice

 

Après cette réponse peu satisfaisante, OneVoice a entrepris de déposer une demande d'accès à la Commission d'Accès aux Documents Administratifs (CADA) afin de lire ledit rapport. Mais leur requête n'a jamais abouti, et pour cause, le rapport n'a jamais existé.

 

Désespérés par l'immobilisme ambiant face à la souffrance de ces animaux, l'association lance aujourd'hui un nouvel appel à l'aide, pour ces lapins qui vivent dans des cages minuscules, sans protection contre le froid.

 

Le plus souvent attachés par les pattes à une table, leurs poils sont arrachés manuellement et sans anesthésie préalable, les plongeant dans une souffrance et un désarroi total, alors que leurs congénères assistent la plupart du temps à la scène, terrorisés du sort qu'ils vont devoir endurer à leur tours.

 

lapins angoras onevoice

 

Pour l'heure, l'association espère réussir à obtenir du changement pour ces animaux, et la plainte déposée contre le principal élevage français est toujours en cours.

 

Cette vie de souffrance et de stress n'en est pas une. Vous aussi vous pouvez décider d'agir pour sauver ces lapins angoras et améliorer leurs conditions de vie et d'épilation en signant la pétition de OneVoice.

 

ADVERTISING