Doubs : abattage de cerfs échappés d’un élevage

ADVERTISING

Les autorités ont tranché. Les 18 biches et 6 daguets (jeunes cerfs) échappés d’un élevage à Vernierfontaine en septembre 2018 devront être abattus, comme le rapporte le site d’informations France 3.

 

La Direction Départementale des Territoires (DDT), qui a émis un arrêté autorisant l’abattage le 20 janvier 2020, explique :

 

Il y avait une population naturelle de cerfs dans ces forêts. L’apport d’animaux supplémentaires dans une même zone n’a rien de naturel. Les dégâts pour le moment n’ont pas été quantifiés, mais ce sont des opérations de prévention. Dans ce secteur, il y a déjà des dégâts avec la population naturelle. Ils dégradent notamment des arbres et empêchent d’autres de pousser. Nous voulons éviter des dégâts supplémentaires.

 

Source : Maxppp

 

Des tirs ont été effectués dès le 24 janvier 2020 par des louvetiers, de nuit, à la carabine. Quatre cervidés ont déjà été tués. Du côté des chasseurs, on s’insurge :

 

Les chasseurs se posent beaucoup de questions. En 2020, alors que l’on parle de bien-être animal, comment pouvons-nous parler de destruction d’une espèce ? On parle d’éthique de la chasse, c’est-à-dire de régulariser une population, pas de la décimer, non ?

 

❌❌❌❌❌❌❌
A partager sans modération
Stoppons vite la connerie humaine !

Publiée par Jordan Chauvin sur Samedi 25 janvier 2020

 

Vanessa Grollemund, adjointe au chef de service environnement – DDT Doubs, réplique :

 

Ils laissent entendre qu’on va éradiquer la population, ce qui n’est pas du tout le cas. Une fois que les 24 cervidés en provenance de l’élevage seront détruits, ce sera terminé. Ce n’est pas la destruction de l’ensemble des cerfs qui a été décidée. C’est celle d’une introduction supplémentaire, qui n’a rien de naturelle.

 

Pour le président de la fédération des chasseurs du Doubs :

 

Depuis le début on dit qu’ils n’ont plus rien à faire dans les milieux naturels. Mais je voulais qu’on attende la saison de la chasse, fin février. C’est pour ça que les chasseurs sont un peu en colère. Ils nous disent ‘on nous fait pas du tout confiance.

ADVERTISING