Dordogne : un maître condamné pour maltraitance

ADVERTISING

Thaïs, un jeune chien de deux ans, a été confié à la SPA de Périgueux en juillet 2019 alors qu’il n’avait que quatre mois. L’animal, alors prénommé Tayson, était arrivé en en mauvais état, comme le rapporte le site d’informations France Bleu : une fracture du fémur, provoquée par les coups de son propriétaire.

 

Opéré en urgence, Thaïs garde aujourd’hui des séquelles de sa maltraitance et ne pourra jamais s’asseoir correctement. Le chien ne pouvait être confié à une nouvelle famille tant que son ancien propriétaire n’avait pas été jugé.

 

Le 4 Mai 2021, après près de deux ans de procédure, le délibéré a été rendue par la Cour d’Appel de Bordeaux, le « …

Publiée par SPA Périgueux sur Lundi 10 mai 2021

 

C’est désormais chose faite. Le 4 mai 2021, la Cour d’Appel de Bordeaux a finalement rendu son jugement. Un premier procès avait eu lieu devant le tribunal correctionnel de Périgueux l’année dernière, mais l’ancien propriétaire du chien avait fait appel de la décision.

 

La Cour d’Appel a finalement confirmé les sanctions. Parmi elles, l’interdiction de détenir définitivement un animal. La SPA de Périgueux, qui était partie civile lors du procès, a salué cette décision :

 

Depuis 10 ans que je suis à la tête de la SPA mais c’est une première, très honnêtement je n’y croyais pas mais le tribunal nous a entendu, c’est une très très belle victoire.

 

L’association a récupéré la propriété de Thaïs, qui pourra désormais être proposé à l’adoption.

 

(Image d’illustration : SPA de Périgueux)

ADVERTISING