Deux étudiants se mobilisent contre la captivité

ADVERTISING

Melinda ben Bedir et Yanis Belaslouni, deux jeunes étudiants de l’Ipag Business School, située à Nice, ont décidé de consacrer leur projet d’études à un sujet sensible qui interpelle de plus en plus les Français : la captivité des animaux dans les zoos, les cirques et les parcs marins.

 

Dans une vidéo d’un peu plus de deux minutes, mise en ligne sur la page Facebook Réveillons Nous, les images d’ours polaires, otaries, éléphants, enfermés pour le bon plaisir de l’Homme et son divertissement, défilent.

 

Un jour, l’Homme a décidé d’enfermer les animaux sauvages pour les transformer en bêtes de foire et consacrer leurs existences au simple fait de nous divertir. 

 

A travers notre vidéo nous essayons de raconter la véritable histoire de ces animaux qui souffrent, enfermés dans d’horribles conditions dans des zoos, cirques, parcs aquatiques, loin de leurs habitats naturels..

Ensemble, réagissons et faisons bouger les choses ✊🏼

Publiée par Réveillons Nous sur Samedi 4 janvier 2020

 

Les deux étudiants dénoncent ainsi la normalité d’une situation pourtant anormale : l’enfermement de bêtes sauvages dans des lieux, sous des climats, peu adaptés à leur mode de vie.

 

Il n’est pas normal de voir un ours faire du vélo ou porter une muselière. Il n’est pas normal de voir des lions drogués pour s’assurer qu’ils soient inoffensifs lorsque des gens prendront des photos avec eux. Il n’est pas normal de voir un ours polaire vivre sous 40°. […] La suite, ne nous voilons pas la face. Ce sont des animaux sauvages qui meurent sous nos yeux.

 

La vidéo nous interpelle alors :

 

Il est temps de se réveiller et penser par nous-mêmes. […] Demandez-vous si ce que vous voyez est normal. Demandez-vous si ces animaux ne seraient pas mieux ailleurs.

ADVERTISING