Deux animaux de compagnie victimes des chasseurs

ADVERTISING

Nouveaux drames de la chasse. Le 31 janvier 2020, Sherkan, un chat de deux ans et demi, a été tué à Montady, dans l’Hérault, comme le rapporte le site de la Fondation 30 Millions d’Amis. Il a été abattu par un fusil de chasse.

 

Laetitia, la propriétaire de Sherkan, a confié :

 

Le soir du 31 décembre, Sherkan ne rentrait pas à la maison. J’étais inquiète. J’ai cherché partout. Le lendemain, j’ai vu sur un groupe Facebook du village qu’on avait retrouvé un chat roux mort dans les vignes derrière chez nous avec le numéro du tatouage. J’étais avec mon petit garçon de 5 ans. C’était bien mon animal. Mon sang s’est glacé. Le choc était immense.

 

Sherkan a reçu dix plombs dans le corps. Ironie du sort, le félin avait déjà été blessé un an plus tôt, presque jour pour jour, par un tir de fusil. Laetitia a emmené le corps de Sherkan chez le vétérinaire, qui lui a bel et bien confirmé les causes de sa mort.

 

Nous sommes très tristes. Et encore, nous avons pu le retrouver. Il y a beaucoup de personnes qui, dans le village, ont vu leur chat disparaître sans jamais les retrouver… Il faut que les autorités fassent quelque chose, il faut enquêter ! Je ne veux pas que Sherkan soit mort pour rien.

 

Laetitia a déposé une plainte. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est par ailleurs portée partie civile.

 

Source : DR

 

Quelques jours plus tard, le 9 janvier 2021, c’est Pepa, une chienne croisée Berger blanc suisse, qui a été victime d’un tir, à La Garde (Var). Jean-François, le propriétaire de Pepa, s’insurge :

 

Nous préparions à manger avec ma femme, ma fille était dans le salon et notre chienne se trouvait dans notre jardin. C’est alors que ma femme entend une détonation. Ma chienne hurle et rentre. Je vois qu’elle est blessée. Je monte pour voir qui a pu faire ça. Personne…

 

Pepa a été touchée par une vingtaine de plombs, mais s’en est sortie vivante. Jean-François poursuit :

 

Quand on me dit qu’elle a probablement été touchée à bout portant alors qu’elle était assise, je suis vraiment en colère. Elle n’aboie jamais. Elle croit que tous ceux qui l’approchent sont ses amis. Et que se serait-il passé si ma fille de 3 ans avait été dans le jardin avec elle ?

 

Jean-François et sa famille envisagent désormais de déménager.

 

On ne peut plus rester iciEt il est hors de question de laisser Pepa seule dans le jardin. Elle va mieux mais a peur du moindre bruit. Il lui faudra du temps…

ADVERTISING