Détention d’un lion : un an de prison avec sursis

ADVERTISING

Un homme âgé de 35 ans, originaire de Marseille, a été condamné à un an de prison avec sursis pour détention d’un petit lionceau, retrouvé dans un garage en 2018, comme le rapporte le site Ouest France.

 

Au moment de sa découverte, l’animal se trouvait dans un état sanitaire alarmant. Son propriétaire n’avait bien évidemment aucun permis de détention. Le lionceau, une petite femelle, prénommée par la suite Cersei et âgée d’à peine trois semaines, avait perdu presque la totalité de ses poils. Ses intestins étaient également gonflés, en raison d’une mauvaise alimentation. L’animal a depuis été envoyé dans un sanctuaire pour lions en Afrique du Sud, où il s’épanouit désormais.

 

Source : Pixabay

 

Son ancien propriétaire, quant à lui, avait indiqué aux enquêteurs avoir récupéré l’animal dans une cave de cité, dans un état déjà très inquiétant. Connu des services de police pour des vols et des violences, il avait expliqué, à travers son avocat que « son but, c’était de sauver cet animal ». Il a par la suite exprimée des regrets.

 

L’association One Voice, partie civile lors du procès, en a profité pour dénoncer, via son avocate Arielle Moreau, la mode des photographies avec félins sur les réseaux sociaux, alimentée par les célébrités comme les footballeurs ou les stars de la télé-réalité. Ce genre de clichés profite au trafic d’animaux exotiques.

 

L’homme a finalement été condamné à un an de prison avec sursis et 7000 euros d’amende. One Voice, de son côté, a décidé de saisir à nouveau la justice pour que le chef de maltraitance soit retenu.

ADVERTISING