Destinés à la boucherie, ces chiots terrorisés reçoivent leurs premiers câlins

PUBLICITE

Ils vivaient des conditions effroyables au sein d'une usine de viande canine Sud-Coréenne et étaient condamnés à finir mangés. Par miracle, ce groupe de chiens a pu être sauvé in extremis ; tous viennent d'arriver, sains et saufs, au Royaume-Uni.

 

dogs-met-trade-uk-1Source: Daily Mirror

 

C'est l'ONG The Humane Society International (HSI) qui s'est chargée de leur périlleux sauvetage. Ses bénévoles ont ainsi mis fin au calvaire des canidés qui vivaient entassés par douzaines dans de minuscules cages, dehors, par des températures glaciales. Avant d'atterrir sur le sol britannique, les boules de poils ne s'étaient jamais déplacées librement. Wendy Higgins, membre d'HSI, raconte au Daily Mirror :

 

C'est un grand jour pour eux et pour nous tous qui avons orchestré leur sauvetage et oeuvré pour la fermeture de cette usine à viande de chiens. Aujourd'hui marque le premier jour du reste de leur vie.  

 

dogs-met-trade-uk-7Source: Daily Mirror

 

On estime, à l'heure actuelle, à 30 millions le nombre de chiens qui sont abattus en Asie – principalement en Chine, au Laos, en Thaïlande, en Corée du Sud, aux Philippines et au Cambodge – pour servir l'industrie de la viande canine à destination des humains.

 

dogs-met-trade-uk-5Source: Daily Mirror

 

Au sein de l'usine, les chiens vivaient dans leurs excréments, ne voyaient jamais le jour et ne recevaient que de la nourriture périmée. En obtenant la fermeture totale de l'établissement, HSI a sauvé d'une mort certaine les 200 chiens qui y étaient retenus.

 

dogs-met-trade-uk-2Source: Daily Mirror

 

Ce commerce inhumain suscite l'indignation d'un nombre croissant d'internautes, qui ont massivement contacté l'ONG et le journal Daily Mirror pour se porter candidats à l'adoption des chiens rescapés.

 

dogs-met-trade-uk-4Source: Daily Mirror

 

dogs-met-trade-uk-3Source: Daily Mirror

 

Voici quelques uns des lecteurs qui sont récemment devenus parents d'un adorable toutou.

 

dogs-met-trade-uk-6Source: Daily Mirror

 

Vous pouvez, vous aussi, aider les bénévoles de la HSI à fermer davantage d'usines à viande canine et empêcher que d'autres chiens finissent à la boucherie en faisant un don ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d'accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d'alimentation ultra-premium livré en 1h (sur invitation seulement). Merci de nous faire confiance !

 

En Chine comme en Corée du Sud, la consommation de viande de chien cristallise le fossé générationnel entre les jeunes et les seniors. D'après un sondage réalisé en 2015 par l'institut Gallup Korea, 20% des hommes coréens âgés d'une vingtaine d'années déclarent avoir mangé du chien au cours de l'année, contre 50% du côté des cinquantenaires et des sexagénaires.

 

Pour les jeunes générations, imprégnées de culture occidentale, les chiens et les chats sont en effet avant tout des animaux de compagnie et il leur semble souvent étrange voire choquant de les consommer. Il est ainsi très probable que le commerce de la viande de chien connaisse un rapide déclin au cours des prochaines décennies en Corée du Sud comme en Chine.

 

Si vous souhaitez soutenir l'association HSI dans son combat, cliquez ici. Vous pouvez également signer cette pétition qui demande l’abolition du festival de Bok Nal.

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

Il traverse le globe pour sauver des chiens de l’abattoir et fait la lumière sur cette industrie

 

PUBLICITE