Des éboueurs écrasent un chien et le jettent aux ordures. La famille porte plainte

ADVERTISING

C'est un drame qui s'est transformé en scandale. Le 7 novembre, un Berger des Pyrénées baptisé Voyou a été tué accidentellement par des éboueurs lors d'une manoeuvre, à Fréjus, dans le Var.

 

Les propriétaires du chien, une famille tenant une boulangerie dont Voyou était la mascotte, avaient perdu la trace de leur compagnon qui s'était échappé. Après d'intenses recherches, ils apprennent le lendemain que Voyou a été tué par un camion appartenant à la société privée de gestion des ordures Pizzorno Environnement… et que sa dépouille a été jetée à la déchetterie par les employés.

 

 

Interrogé par Nice Matin, Christophe Adam et sa famille s'indignent :

 

Mon chien faisait partie de la famille, il n'avait pas à finir dans une benne à ordures ménagères. […] Je comprends qu'un tel accident puisse arriver, mais nous trouvons très choquant que les éboueurs aient ensuite jeté le corps avec les ordures ménagères. C'est indécent et illégal. 

 

De son côté, la société incriminée a dit "regretter cet accident" et déplore "le geste inconsidéré de l'un de ses employés". L'employé en question aurait d'ailleurs appelé la famille pour s'excuser, le lendemain, selon le quotidien Nice Matin.

 

voyou-chien-ecrase-eboueurs-frejus-2Source : Michel Johner / Nice Matin

 

"C'est parce que nous avons insisté auprès de la déchetterie de Fréjus qu'on nous a appelés le lendemain. Sans ça, nous aurions peut-être jamais été avertis", regrette Lou, la fille de Christophe Adam, âgée de 19 ans, qui a insisté tout au long de la journée pour obtenir des réponses. "Au moins qu'on vienne me voir, ma boulangerie était à 20 mètres et sur le collier, il y avait mon nom et mon numéro de téléphone", renchérit son père.

 

La famille a ainsi décidé de porter plainte contre la société Pizzorno Environnement et s'est rapprochée de la Fondation Brigitte Bardot et de l'association 30 Millions d'Amis pour être accompagnée dans leurs démarches.

 

Image de couverture : Michel Johner / Shutterstock (photo d'illustration)

ADVERTISING