Des doutes planent sur le sort de l’orque « la plus solitaire du monde » après le passage de l’ouragan Irma

ADVERTISING

Lolita, de son vrai nom Tokitae, est une orque femelle âgée de 51 ans, propriété du parc Seaquarium de Miami, en Floride (États-Unis), où elle vit dans un minuscule bassin depuis 47 ans.

 

Source : Wallie V. Funk

 

Le 8 août 1970, alors qu'elle n'était encore qu'un bébé, Lolita a été arrachée à sa famille lors d'une capture au large de l'État de Washington, à Penn Gove, dans le détroit de Puget Sound. La prise ne s'est pas faite sans dégâts : six membres de la famille de la petite orque ont ainsi perdu la vie en tentant de la défendre.

 

Source : Wallie V. Funk

 

Lolita a ensuite été achetée par le Seaquarium de Miami, où elle a rejoint Hugo, une orque mâle, avec qui elle partagera son bassin pendant plus de dix ans, jusqu'à la mort de l'autre cétacé en 1980. L'animal est décédé des suites d'un anévrisme cérébral après s'être cogné la tête à plusieurs reprises contre la paroi de la piscine.

 

Source : Rachel Cali

 

Depuis, Lolita vit seule dans un bassin d'une largeur de 18,3 mètres et d'une profondeur de 24,4 mètres. Une véritable aberration, quand on sait que les orques peuvent parcourir plus de 160 kilomètres par jour et descendre jusqu'à 1 83 mètres de profondeur. L'absence d'interaction sociale avec ses congénères va également à l'encontre des comportements hautement sociaux de ces cétacés particulièrement intelligents et aux structures familiales complexes.

 

Source : Free Lolita The Orca!

 

Le passage de l'ouragan Irma sur la Floride a ravivé les craintes concernant Lolita. Le Seaquarium se montre particulièrement peu loquace sur la question. Avant l'arrivée de la tempête, le parc est resté secret sur les précautions prises pour se prémunir contre d'éventuels dégâts – là où d'autres établissements ont joué cartes sur table. La direction du Seaquarium a en réalité simplement décidé de laisser ses animaux marins sur place, indiquant que des "procédures" avaient été mises en place. La nature de ces procédures n'a jamais été explicitée, malgré des demandes régulières de transparence.

 

Jeffrey Ventre, ancien dresseur pour SeaWorld qui milite désormais contre la captivité des orques, s'indigne :

 

Les menaces qui guettent les orques en captivité sont des blessures par projectiles, des traumatismes violents, le stress, ainsi que des objets étrangers dans la piscine, qui pourraient être avalés. Dans la nature, les baleines traversent les tempêtes sous la surface, dans de grandes profondeurs.

 

À l'heure actuelle, le Seaquarium s'est fendu d'une simple déclaration sur sa page Facebook, afin de rassurer sur l'état de santé de l'orque.

 

Hurricane Irma update: The sun is out today and we are getting things back to normal. Even Lolita’s bird friends have…

Publié par Miami Seaquarium sur lundi 11 septembre 2017

 

De nombreux commentaires remettent cependant en doute la validité de ce message. En effet, le parc aurait utilisé une ancienne photographie de Lolita. L'image semble d'ailleurs contredite par des clichés publiés par Lincoln O'Barry, le fils de Ric O'Barry, célèbre défenseur de la cause animale à travers le monde.

 

Source : Lincoln O'Barry/Dolphin Project

 

Prises par un drone, les photographies montrent une eau foncée et sale, en apparente contradiction avec les images partagées par l'établissement quelques heures plus tôt. Le Seaquarium est peu disposé à communiquer sur l'état réel du parc, malgré les demandes qui affluent sur sa page Facebook.

 

À l'heure actuelle, démêler le vrai du faux reste difficile, et seul l'avenir permettra d'en savoir plus sur les conditions de vie des animaux dans leurs bassins après le passage de l'ouragan.

 

La situation de l'orque reste cependant relativement alarmante.

 

Source : Associated Press

 

Lolita se trouve au cœur d'une bataille judiciaire depuis 2011. La PETA, l'association Animal Legal Defense Fund, ainsi que trois personnes à titre privé, ont d'abord lancé une action contre le National Marine Fisheries Service (NMFS) – un institut fédéral de gestion des ressources marines –, afin de mettre un terme à une situation à leurs yeux aberrante : la non-prise en compte de Lolita dans les espèces protégées par l'Endangered Species Act (ESA), qui englobe pourtant les populations d'orques de la côte Ouest des États-Unis, d'où l'animal est originaire.

 

Source : Leonardo Dasilva

 

En 2015, le NMFS annonce que Lolita est bel et bien couverte par l'ESA, permettant ainsi aux associations qui s'opposent au Seaquarium d'affirmer que l'emprisonnement de l'orque constitue une violation perpétuelle de son bien-être physique et psychologique. En 2015, le Seaquarium avait lui-même été attaqué en justice par la PETA, pour violation de l'ESA. Un juge fédéral avait conclu à un non-lieu en juin 2016, décision contestée par l'association qui s'est pourvue en appel en juillet 2016.

 

Source : Holly Pretsky

 

Des manifestations sont régulièrement organisées aux abords du parc. Les demandes des défenseurs des animaux sont simples : ils réclament le transfert de Lolita dans le sanctuaire des îles San Juan, dans l'État de Washington, où se trouve toujours sa famille. Lolita semble d'ailleurs encore répondre, 40 ans après, aux appels de sa mère, Ocean Sun, âgée aujourd'hui de 87 ans.

 

Source : Free Lolita The Orca!

 

Après la mort de Tilikum, en janvier dernier à SeaWorld Orlando (Floride), Lolita est plus que jamais le symbole de l'absurdité de la captivité et des dégâts qu'elle peut causer sur les individus qui la subissent. Le Seaquarium s'obstine pourtant à garder Lolita dans son minuscule bassin : l'orque est en effet particulièrement lucrative pour le parc, qui la parade à l'envi. Malgré tout, les associations ne se résignent pas à abandonner l'animal à son triste sort et espèrent toujours qu'un jour, Lolita pourra retrouver sa famille.

 

Cette vidéo, prise en vue aérienne, illustre parfaitement la vie quotidienne de Lolita dans son minuscule bassin :

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING