Des chiots vivants donnés en repas à des pythons dans un zoo en Chine

PUBLICITE

Depuis le 20 janvier 2018, le Zoo du parc Hebin, situé à Guiyang, en Chine, suscite une vague d'indignations après avoir reconnu nourrir ses pythons avec des chiots vivants. Le zoo, qui a souhaité prendre ses distances par rapport à la situation, a déclaré que les pythons avaient été nourris par les propriétaires de la section des reptiles, possédée par des tiers.

 

Le scandale a rapidement fait le tour du web après qu'un témoin a publié une vidéo dans laquelle on peut voir un chiot à l'intérieur de l'enclos d'un serpent.

 

Source : ZI Yue/Weibo/PETA Asia

 

Depuis, une série de photos montrant un autre chiot à côté d'un python birman adulte a été dévoilée. Le témoin a affirmé à MailOnline avoir vu un chiot se faire avaler en entier par un python doré, alors qu'elle visitait le zoo. C'est alors qu'elle a déclaré avoir vu deux chiots vivants dans deux enclos différents le 20 janvier, dans l'après-midi.

 

Pour l'heure, personne ne saurait justifier cet acte barbare perpétré par les propriétaires du zoo. Zi Yue, le témoin de la scène, a déclaré à MailOnline :

 

Je ne comprends pas pourquoi les propriétaires du zoo ont fait ça. Selon moi, ils ont du trouver une portée de chiots dans le parc, et ils ont décidé de les donner à manger aux serpents.

 

Source : ZI Yue/Weibo/PETA Asia

 

Une porte-parole du zoo du parc Hebin a reconnu les faits après que la nouvelle a fait un tollé parmi la population chinoise. Selon elle :

 

Les gardiens du zoo ont bien donné les chiots à manger aux serpents. Mes patrons sont allés leur parler et ont interdit que cela se reproduise.

 

Elle a ensuite expliqué que l'enclos des serpents appartenait à une tierce partie et était géré par des propriétaires privés. Elle a déclaré que le zoo n'était pas au courant de ces pratiques.

 

La vidéo, qui a été postée par Zi Yue, a attiré l'attention de PETA Asia, un organisme luttant pour le bien-être animal. L'association a déclaré que "c'est un autre exemple qui montre l'importance des lois en lien avec la protection animale, et le fait que la Chine devrait les implanter dans sa politique".

 

Aujourd'hui, la Chine ne prévoit aucune loi pour protéger le bétail et les petits animaux, comme les chiens et les chats, uniquement les animaux sauvages.

 

En France, l’association Code animal milite pour l’abolition des zoos et de toute forme de captivité animale. Elle a publié un « carnet noir des zoos » qui répertorie tous les parcs où des « événements marquants touchant les animaux » ont eu lieu, comme des vols, des décès anormaux ou des accidents.

 

Pour consulter le carnet noir des zoos, cliquez ici.

 

PUBLICITE