Des chiens pour venir en aide aux victimes

PUBLICITE

Depuis maintenant plusieurs mois, le tribunal de Strasbourg fait appel à des chiens pour accompagner les victimes de violence. Comme l’explique le site France Info, Orphée, une chienne Golden Retriever, aide les enfants comme les adultes à libérer leur parole.


Une femme, venue se confier sur les violences qu’elle a subies de la part de son compagnon, explique que la présence d’Orphée l’apaise et lui permet de mieux exprimer ses souffrances. Orphée accompagne les victime jusqu’au procès, souvent difficile.


Nikita Pellanda, psychologue, décrit :


Elle est là pour accompagner la verbalisation souvent très difficile, voire impossible au début pour certaines victimes. […] Pouvoir poser les mots sans avoir à affronter le regard des personnes, par exemple en audition de police où ça peut être compliqué.



Depuis son arrivée en janvier, Orphée a déjà aidé une quarantaine de personnes.


D’autres structures font aussi appel à des chiens d’assistance judiciaire. C’est par exemple le cas dans un hôpital d’Orléans (Loiret), qui prend en charge les mineurs victimes de violences sexuelles. Au palais de justice de Cahors, le premier établissement de France à avoir fait appel à un chien, Lol, un Labrador, continue son service. Sa présence est même plébiscitée par les avocats et les magistrats, car elle permet aux victimes de mieux supporter le procès.


Frédéric Almendros, procureur de la République du Lot, confie :


Nous constatons que les gens sont beaucoup plus à l’aise et passent le procès pénal avec moins de traumatismes secondaires. Il y a le traumatisme initial, puis le traumatisme du procès pénal.


À l’heure actuelle, il y a quatre chiens d’assistance judiciaire en France, dans quatre tribunaux différents. Ces animaux suivent une formation de deux ans, assurée par l’association Handi’Chiens, dont le coût est d’environ 20 000 euros. Une prise en charge généralisée n’est pas encore à l’ordre du jour au ministère de la Justice.



(Image d’illustration : Pompiers du Lot)

PUBLICITE