Des chasseurs contre la chasse en enclos

PUBLICITE

La chasse en enclos, pratique décriée depuis très longtemps, ne fait pas non plus que des heureux parmi les chasseurs. Cette forme de chasse consiste à tirer sur des animaux au sein de périmètres bien grillagés, ce qui empêche toute fuite. Les proies n’ont ainsi aucune chance, comme le rapporte le site d’informations France Info.

 

En Sologne, où la chasse en enclos est régulièrement pratiquée, certains chasseurs prennent cependant position pour la dénoncer. Parmi eux, Raymond Louis, qui a créé l’association Les amis des chemins de Sologne il y a 23 ans.

 

Vous voyez, là c’est une clôture de chasse qui fait environ 2,30 mètres de hauteur. On dirait plutôt un camp militaire qu’une propriété de chasse. Il y a un grillage qui monte donc jusqu’à deux mètres, avec quatre fils barbelés, ce n’est quand même pas beau à voir.

 

Il existe plus de 3000 km de grillage de ce type en Sologne. Raymond Louis et les membres de son association découvrent souvent des animaux morts, prisonniers des grilles. Raymond Louis ajoute :

 

C’est donc dans ces miradors qu’il y a le chasseur, c’est vraiment de l’abattage qu’ils font. C’est du ball-trap sur cible vivante.

 

Source : DR

 

Hubert-Louis Vuitton, président de la fédération départementale des chasseurs du Loir-et-Cher, n’est pas non plus partisan de la chasse en enclos, même s’il reconnaît :

 

D’un côté, c’est vrai que c’est agréable, on voit beaucoup de gibier. Mais comme il y a beaucoup de gibier, ça tire beaucoup. Quand vous entendez pendant un quart d’heure la pétarade, franchement, même en tant que chasseur, je préfère descendre de mon mirador et rentrer chez moi. Ce qui me choque, c’est d’avoir ces quantités de gibier, étalés à droite à gauche, dans le sang. Je m’excuse, mais non, ce n’est pas beau, ce n’est pas la chasse.

 

Ce type de chasse est parfaitement légal, comme le rappelle Noël Rieffel, directeur de l’Office français de la biodiversité Centre-Val-de-Loire :

 

Vous pouvez par exemple mettre des céréales pour nourrir les populations de grand gibier. Par ailleurs, les chasseurs ne sont pas soumis aux plans de chasse, ça veut dire que vous pouvez chasser le nombre d’animaux que vous le souhaitez. Enfin, vous n’êtes pas soumis à la période de chasse. Vous pouvez chasser toute l’année.

 

François Cormier-Bouligeon, député La République en marche (LREM) du Cher, a écrit une proposition de loi afin d’interdire ce type de chasse :

 

Des grandes fortunes françaises sont venues acheter des grandes propriétés en Sologne pour pouvoir y organiser des weekends, entre ‘happy few’, non pas de chasse, mais de carnages cynégétiques. Or moi, je suis naturellement favorable à la chasse, à condition que ce soit la chasse d’animaux sauvages, qui ont la possibilité de s’enfuir.

 

Olivier Dassault, l’une des plus grosses fortunes de France et du monde, assume parfaitement :

 

C’est important aussi lorsque l’on a des invités importants, de pouvoir leur faire passer une bonne journée. On n’aime pas inviter des amis et qu’ils n’aient pas la possibilité de lâcher au moins une ou deux balles dans la journée.

 

Source : DR

 

Il ajoute :

 

C’est devenu en fait une lutte des classes. Il y a une question de jalousie. Ces gros tableaux de chasse, ça les rend dingues. Et puis ça arrange bien tout le personnel, qui éventuellement serait licencié si demain on devait abaisser nos clôtures ou les enlever. C’est nous qui faisons vivre la Sologne. Si on n’était pas là, qu’est-ce qu’elle deviendrait leur Sologne ?

 

Cependant, l’Office Français de la Biodiversité, au-delà de toute question éthique, estime que ces clôtures posent un vrai souci écologique, en empêchant les animaux de circuler librement. Elles favorisent également, entre autres, le piétinement et l’appauvrissement des sols.

PUBLICITE