Des centaines d’animaux marins trouvent la mort en Floride après une « marée rouge »

ADVERTISING

La côte de la Floride essuie depuis plusieurs semaines un véritable désastre, personnifié par un tout petit organisme unicellulaire appelé Karenia brevis, algue responsable du phénomène de "marée rouge".

 

Source : SIPA

 

Cette marée rouge, qui n'est pas un phénomène nouveau – des traces attestent de son existence dès le XVe siècle – a des effets dévastateurs sur la faune marine, de manière totalement indifférenciée. Les autorités ont ainsi retrouvé des carcasses de brochets, mulets, truites, poissons-chats ou poissons-globes, mais aussi celles de crabes, tortues, anguilles ou même dauphins.

 

Source : SIPA

 

Une catastrophe écologique qui a déjà charrié des tonnes de cadavres, cadavres qui pourrissent le long de la côte et dégage une odeur pestilentielle. Tout l'écosystème est contaminé : les poissons se nourrissent du karenia brevis, avant d'être mangés par leurs prédateurs, qui sont à leur tour contaminés. Les humains peuvent aussi être affectés par ce micro-organisme, en consommant un animal malade ou en respirant les toxines présentes dans l'air.

 

Source : SIPA

 

267 tonnes d'animaux morts ont ainsi été retrouvés depuis le début du mois de juillet. Une hécatombe qui hélas ne semble pas près de s'arrêter. Face à cette catastrophe écologique, des mesures ont été prises. Des scientifiques ont développés une pompe capable de nettoyer les eaux contaminées par le karenia brevis. Deux machins ont ainsi été installées dans le canal à proximité de Boca Grande.

 

Via : Les Échos

ADVERTISING