Déjà 110 000 internautes mobilisés pour demander la création d’une « brigade de protection animale »

PUBLICITE

Plus de 110 000 personnes ont signé la pétition lancée en février 2016 par l'association Forces unies pour les droits des animaux (FUDA) pour demander la création d'une Brigade de Protection Animale en France. Adressée à Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, Nicolas Hulot, ministre de l'Écologie, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Nicole Belloubet, garde des Sceaux, elle invite le gouvernement à suivre l'exemple de la Norvège ou de plusieurs villes des États-Unis, et lui demande de créer des brigades de police spéciales, entièrement dédiées à la protection des animaux.

 

Source : SIPA

 

La FUDA dénonce ainsi le manque de moyens accordés au cas de maltraitance et d'abus, et rappelle pourtant que depuis 2015, l'animal est considéré comme un être vivant et doué de sensibilité, en vertu de l'article 515-14 du Code civil. Pour l'association, la création d'une brigade de protection permettrait de veiller au respect de la loi et surtout, de la faire appliquer. À titre d'exemple, depuis 2016, les particuliers n'ont plus le droit de vendre des animaux et doivent se déclarer éleveurs auprès de la Chambre d'agriculture. Mais combien encore continuent de tirer profit de leurs chats ou chiens en passant par les sites de petites annonces ?

 

Source : AFP

 

L'association déplore également l'absence d'application systématique de la loi dans le cas de maltraitance :

 

Bien que les lois en vigueur condamnent, théoriquement, les coupables de maltraitance envers les animaux jusqu'à 30.000 € d'amende et 2 ans de prison, ainsi qu’à l'interdiction de détenir un animal, dans la pratique, les changements sont mineures et dérisoires. La maltraitance envers les animaux demeure encore aujourd’hui, généralement impunie, actuellement, plus de 80% des plaintes pour maltraitance et actes de cruauté envers des animaux sont classées sans suite faute de service dédié.

 

Source : Nice Matin/Philippe Arnassan

 

La création d'une brigade entièrement dévolue à la protection animale permettrait également, aux yeux de l'association, de créer de nombreux emplois, tout en assurant enfin le respect des animaux au sein de la société. La FUDA conlut :

 

La création de cette brigade aura donc un impact social et économique salutaire et profitable et apportera un nouveau regard de la société sur les animaux.

 

Vous pouvez vous aussi apporter votre pierre à l'édifice en ajoutant votre signature à la pétition. Pour ce faire, cliquez ici.

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE