Décès de Karl Lagerfeld : Choupette héritera-t-elle de sa fortune ?

ADVERTISING

Après le décès de Karl Lagerfeld, survenu ce mardi 19 février à Neuilly-sur-Seine, que va-t-il advenir de Choupette, son chat qu'il aimait tant ? Retour sur une relation unique entre maître et animal.

 

Source : PureBreak

 

Choupette, de son vrai nom "Guimauve du Blues Daphnée", est une chatte Sacré de Birmanie âgée de 7 ans, dont Karl Lagerfeld avait récupéré la garde en 2011, après qu'un ami lui ait confié l'animal pour deux semaines de vacances, sans venir le récupérer à son retour. Il racontait à Vanity Fair en 2015 :

 

Choupette ne m'a pas été donnée. Choupette appartenait à un ami à moi, qui a demandé à ma domestique si elle pouvait s'en occuper durant ses deux semaines de déplacement. À son retour, il n'a pas récupéré Choupette. Il a eu un autre chat, qui est devenu gros et Choupette est devenue le chat le plus célèbre du monde, mais aussi le plus riche.

 

Depuis, c'est une véritable idylle qui s'est créée entre le grand couturier allemand et la petite chatte à la fourrure immaculée.

 

 Source : L'Express

 

Cette relation qui a souvent fait sourire était en réalité très réelle pour Karl Lagerfeld, qui ne se séparait jamais de Choupette. Traitée comme une reine au quotidien, la chatte disposait de deux domestiques toujours à ses côtés pour jouer et se faire chouchouter.

 

Ce joli minois, Karl Lagerfeld avait décidé de le sublimer, en faisant participer sa précieuse amie à différents projets professionnels, notamment deux publicités qui auraient généré plus de 3 millions d'euros.

 

Source : Pursuitist

 

Il était d'ailleurs très sélectifs quant à ses apparitions, précisant que Choupette est un animal unique et hors du commun.

 

Je ne lui laisse pas faire de pub pour des produits alimentaires. Elle est trop sophistiquée pour ça. Elle a quelque chose d'unique. Elle est comme un être humain, mais avec une qualité : le silence. […] Elle a quelque chose d'inoubliable, dans sa façon de se mouvoir. Elle inspire par son élégance et son attitude.

 

Jusqu'à aujourd'hui, on pouvait partager le quotidien du grand couturier et celui de sa princesse sur les réseaux sociaux, comme sur le compte Instagram de Karl Lagerfeld, ou encore grâce à son ouvrage paru en 2014 chez Flammarion, intitulé "Choupette, la Vie Enchantée d'un Chat Fashion".

 

 

Le couturier aurait par ailleurs demandé à être incinéré et que ses cendres soient dispersées aux côtés de celles de sa mère… et de Choupette, si elle venait à s'éteindre avant lui.

 

Mais Karl Lagerfeld ne s'était pas arrêté là, puisqu'il avait également inscrit le nom de sa compagne à quatre pattes dans son propre testament en justifiant :

 

S'il m'arrive quelque chose, la personne qui s'en occupera ne sera pas dans la misère.

 

Cette pratique pourtant interdite en France pourrait toutefois être appliquée par le biais de la création d'une fondation pour Choupette ou de l'assignation d'un nouveau propriétaire, qui hériterait de sa fortune.

 

ADVERTISING