De nouvelles photos révèlent le retour du plus grand rapace d’Europe en France

PUBLICITE

Autrefois appelé Phène des Alpes, le Gypaète barbu, aussi surnommé casseur d'os, est le plus grand vautour d'Europe, avec sa longueur de plus d'1 mètre et son envergure d'environ 2,8 m. Présent en France dans les Pyrénées et en Corse, il avait été, au début du XXe siècle, complètement éradiqué dans les Alpes, à la suite d'une campagne de chasse intensive.

 

Associé au mal et aux forces démoniaques par le passé, le gypaète a souffert d'une terrible image, qui a bien failli mener à sa disparition.

 

Source : Antoine Rezer

 

Afin de favoriser le retour du vautour dans son milieu naturel, trois gypaètes, Mélusine, Saturnin et Marie Paradis, nés en captivité, avaient été déposés en 1987 dans une grotte du massif du Bargy, en Haute-Savoie. Aujourd'hui, l'oiseau a bien fait son nid dans le massif alpin. On compte désormais une quarantaine de couples de casseurs d'os, et le vautour semble à nouveau bien implanté, mais sa survie demeure malgré tout fragile.

 

Source : Jean-Luc Danis

 

L'oiseau fait en effet face à de nombreuses menaces qui mettent en péril sa survie : chasse, lignes à haute tension, loisirs de montagne… Autant de dangers qui pourraient compromettre la pérennité de l'espèce, à terme. L'évolution du gypaète est suivie de près par Asters, le Conservatoire d'espaces naturels de Haute-Savoie.

 

Celui-ci s'est donné pour mission de "favoriser l'information au niveau des fédérations de chasse et ainsi éviter le braconnage, favoriser l'enfouissement des infrastructures électriques ou la visualisation de remontées mécaniques existantes, garantir au gypaète la tranquillité pendant toute la période de reproduction, d'octobre à août, garantir le maintien des ressources alimentaires non domestiques".

 

Source : LPO

 

Si le nombre de vautours a considérablement augmenté, l'espèce n'est hélas pas encore sauvée. José Tavares, directeur de la Vulture Conservation Foundation, explique :

 

Nous avons réussi à reconstituer une vraie métapopulation européenne, qui se distribue de l’Autriche au Mercantour. C’est une histoire très belle mais rare. Les vautours sont soumis à une pression extrême, ce sont les animaux parmi les plus menacés sur Terre, ils sont les premiers à subir les effets environnementaux de l’activité humaine.

 

Via : Le Monde

 

PUBLICITE