Dauphins : la France rappelée à l’ordre

ADVERTISING

La Commission européenne a rappelé à l’ordre la France, l’Espagne et la Suède jeudi 2 juillet 2020, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes. L’organisme reproche à ces trois pays de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour protéger les dauphins contre les filets de pêche.

 

Dans le viseur de la Commission européenne, les prises accidentelles. La Commission dénonce dans un communiqué :

 

[Ces trois pays] n’ont pas pris de mesures suffisantes pour surveiller les captures accessoires dans leurs eaux et par leurs flottes, ni utilisé pleinement les possibilités offertes par la Politique commune de la pêche pour se conformer à l’obligation qui leur incombe, en vertu de la directive Habitats, de protéger ces espèces.

 

Elle pointe particulièrement du doigt la France et l’Espagne, qui :

 

n’ont pas non plus assuré un contrôle et une inspection efficaces en ce qui concerne l’obligation faite aux navires de pêche d’utiliser des « pingers » (dispositifs acoustiques destinés à éloigner les cétacés) pour éloigner les marsouins des filets.

 

Source : AFP/Bundespolizeiamt See

 

L’Hexagone est aussi mauvais élève sur les mesures de prévention pour préserver l’espèce. La France, la Suède et l’Espagne ont trois mois pour redresser la barre, sans quoi elles écoperont d’un second avertissement qui pourrait déboucher, à terme, sur la saisine de la Cour de justice de l’Union Européenne.

 

Celle-ci s’inquiète du déclin des populations de dauphins dans les eaux européennes, en raison, notamment, des prises accidentelles lors des pêches. Virginijus Sinkevicius, commissaire européen à la Pêche, a précisé, au début du mois de juillet, que 11 300 cétacés avaient péri dans la baie de Gascogne depuis le début de l’année. La Commission européenne a elle aussi tiré la sonnette d’alarme :

 

Bien qu’il reste encore de nombreux dauphins dans la mer, le taux actuel de mortalité pourrait entraîner un grave déclin de la population.

ADVERTISING