Creuse : un sanctuaire pour chiens-loups

ADVERTISING

Les chiens-loups ne sont pas des chiens tout à fait comme les autres. Nés à l’origine d’un croisement entre un chien et un loup, ils conservent des instincts différents des races de chien que nous côtoyons au quotidien. Depuis plusieurs années, les chiens-loups connaissent une certaine hausse de popularité, mais malheureusement, tous les adoptants ne se renseignent pas avant d’accueillir un tel animal chez eux. Dépassés, incapables de gérer, les familles préfèrent abandonner leur chien quand il devient trop difficile à canaliser.

 

Pour tenter d’aider ces animaux, Julie et François ont créé le sanctuaire Sanctuaire d’Aiseirigh, dans la Creuse. François explique sur le site de France 3 :

 

Leur problème c’est leur hybridation. Ce ne sont ni des chiens, ni des loups. Ils n’ont pas le comportement d’un chien, ni celui d’un loup. Ce sont des entités à part entière, toujours entre les deux et c’est pour cela qu’ils ne parviennent pas à trouver leur place dans une famille ou auprès des autres animaux.

 

Il ajoute :

 

Cela leur confère une certaine instabilité. Tout peut bien se passer pendant des années et d’un coup il peut y avoir quelque chose qui va faire que le propriétaire ne va pas reconnaître son chien. Beaucoup d’interactions peuvent conduire à cela. Mais à un moment le chien peut perdre son référent humain, l’homme va penser qu’il « pète un plomb » mais en fait le chien agit pour se protéger, en accord avec son instinct.

 

Source : Julie Nicolas

 

Au sanctuaire dont le nom signifie renaissance en gaélique, les chiens retrouvent une certaine liberté d’être eux-mêmes, comme le confie Julie :

 

Ici ils n’ont plus aucune des contraintes qui les ont conduit à avoir un comportement dangereux. Ils se sentent donc bien. Notre objectif est de leur apporter la stabilité dont ils ont besoin, qu’ils soient apaisés. Aucun chien ne vit seul, ils sont au minimum en couple. Tous sont stérilisés bien évidemment.

 

Le sanctuaire d’Aiseirigh est unique en France et fait partie des seules structures en Europe à se spécialiser dans l’accueil des chiens-loups. L’établissement recueille des chiens venus de toute la France, mais également de Belgique, Suisse ou Allemagne. Le sanctuaire accueille avant tout les animaux qui n’ont pas que peu de chance de retrouver une famille :

 

Si nous avons des demandes de prise en charge pour des chiens qui n’ont pas de problème de comportement et qui peuvent tout à fait être replacés nous dirigeons vers d’autres associations.

 

Source : Julie Nicolas

 

Le sanctuaire offre également un refuge à d’autres animaux. Dix chevaux y vivent, après avoir échappé à la boucherie. Une vingtaine de chats y ont aussi établi leur territoire.

 

Ce sont des chats qui pour la plupart nous ont été confiés par des associations qui ne pouvaient pas leur trouver de foyer, car ils étaient trop agressifs, trop sauvages, pas adaptés eux non plus à une vie de famille. Les tout derniers arrivés nous ont été confiés par la LPA du Nord-Pas-de-Calais. Ils vivent ici tranquilles tous ensemble.

 

N’hésitez pas à aider l’association en cliquant ici pour faire un don. Une aide financière est toujours la bienvenue et permettra au refuge de continuer à prendre en charge les animaux qui en ont besoin. Le sanctuaire est à l’heure actuelle soutenu par la mairie de La-Celle-sous-Gouzon, ainsi que par la Fondation Brigitte Bardot. En France, seules deux races de chiens-loups sont reconnues : le chien-loup de Saarloos et le chien-loup tchécoslovaque. Il en existe cependant d’autres, comme le chien-loup européen, le chien-loup italien, le chien-loup américain. Le pourcentage de sang de loup ne doit pas dépasser 25 %.

 

(Image d’illustration : Tychodrome)

ADVERTISING