Coup dur pour la chasse à la glu

ADVERTISING

La chasse à la glu, pratique décriée depuis très longtemps par les associations de défense des animaux, a désormais du plomb dans l’aile. En effet, la Cour de justice européenne a condamné la pratique dans un arrêté, mercredi 17 mars 2021, estimant que ce type de chasse ne devrait pas être autorisé.

 

Cette décision a été saluée par les ONG de protection de la nature, mais également par la ministre de la Transition écologique et solidaire, Barbara Pompili. Malgré les protestations des chasseurs, qui assurent que les oiseaux piégés par accident sont relâchés, l’instance européenne a estimé :

 

En dépit d’un nettoyage, les oiseaux capturés subissent un dommage irrémédiable, les gluaux étant par nature susceptibles d’endommager le plumage de tous les oiseaux capturés.

 

La chasse à la glu consiste à enduire de colle des banches d’arbre et à attendre que les animaux viennent s’y poser. Une fois englués, ils ne peuvent plus repartir et sont « récoltés » par les chasseurs. Mais cette chasse ne discrimine pas, et pour les associations, elle met également en danger des espèces protégées. Muriel Arnal, présidente de One Voice, déclare :

 

Pour les chasseurs qui s’amusaient à coller rouges-gorges, merles, grives musiciennes pour les manger, la fin de la récréation a sonné ! Cette magnifique victoire démontre combien il vaut la peine de ne jamais plier face à ce lobby figé dans ses pratiques cruelles et destructrices. Le combat pour les oiseaux n’est pas terminé, ils restent menacés par d’autres chasses traditionnelles. Nous serons là !

 

Source : LPO

 

Pour autant, les chasseurs n’ont pas encore abandonné et assurent qu’ils poursuivront leur combat. Éric Camoin, président de l’Association nationale de défense des chasses traditionnelles à la grive, a assuré :

 

Nous allons préparer notre dossier et le présenter au Conseil d’État, en les invitant à venir voir la réalité sur le terrain. Le combat continue.

 

Une position partagée par Willy Schraen, le président de la Fédération de chasse :

 

La bataille n’est jamais perdue tant qu’elle est juste. Ce ne serait pas quelques centaines de Gaulois sur les terres de Marcel Pagnol mais des personnes au fin fond de l’Amazonie, avec la même colle, et les mêmes oiseaux attrapés, on trouverait ça formidable.

 

Le Conseil d’État avait donné raison aux chasseurs, avant de demander à la justice européenne de trancher, en 2019. La France est le dernier pratiquant de cette chasse au sein de l’Union Européenne. La chasse à la glu était jusque-là préservée car considérée comme une « chasse traditionnelle ». Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. La chasse à la glu avait d’ailleurs été suspendue en août 2020 par le président Emmanuel Macron. Barbara Pompili, de son côté, a écrit sur Twitter :

 

La France avait décidé de suspendre la chasse à la glu, considérée comme une pratique non sélective. La décision de la Cour de justice de l’Union européenne conforte cette mesure de protection de la biodiversité.

 

(Image d’illustration : AFP PHOTO / RSPB and BirdLife Cyprus)

ADVERTISING