Corrèze : le sanglier Maurice menacé d’euthanasie

ADVERTISING

Le sanglier Maurice, recueilli en 2014, en Corrèze, alors qu’il n’était encore qu’un marcassin, par Sylvia Bachellerie, est aujourd’hui sous la menace d’une euthanasie. Face à cette injustice, la Fondation Brigitte Bardot se mobilise.

 

Source : DR, via La Montagne

 

Selon la loi, il est interdit de détenir un animal sauvage. Dénoncée en 2019, la propriétaire de Maurice a tout essayé pour sauver son sanglier, mais à l’heure actuelle, les autorités n’ont toujours rien fait pour régulariser la situation de l’animal.

 

Brigitte Bardot a décidé de se mobiliser, comme elle l’avait fait en juin 2020, et a adressé une lettre à la préfète de Corrèze, Salima Saa :

 

Il est trop tard pour réhabiliter cet animal dans la nature et je me dois d’intervenir pour que soit trouvée une solution humaine et satisfaisante pour tout le monde. Ce sanglier n’a jamais agressé personne ; les conditions de détention (enclos fermé et électrisé) mises en place répondent à des normes de sécurité et de bien-être pour l’animal. Alors que les ministères de l’Ecologie et de l’Agriculture ont prévu des dérogations concernant la possibilité de détenir un seul sanglier, pourquoi refuser d’en accorder une et condamner cet animal à mort ?

 

Source : DR via La Montagne

 

Avant d’ajouter :

 

Les coupables sont les chasseurs, pas leurs victimes !

 

De nombreuses personnes se sont également mobilisées pour Maurice, bien au-delà des frontières de l’Hexagone. En 2020, Sylvia Bachellerie confiait au journal La Montagne :

 

Des gens m’écrivent de partout, de Grande-Bretagne, de Nouvelle-Zélande… À chacun, j’envoie une photo de Maurice. Ça fait plaisir, on se sent soutenus. J’ai besoin de tout le monde, chasseurs ou non, écolo ou pas. 

ADVERTISING