Coronavirus : pas d’abandons de masse

ADVERTISING

La SPA craignait de voir arriver une vague massive d’abandons en raison du coronavirus. Elle avait même lancé un appel pour sensibiliser les Français et tenter de leur rappeler que leurs animaux n’étaient pas des vecteurs de transmission. Fort heureusement, il semble que le nombre d’abandons n’ait pas été supérieur à la normale depuis le début du confinement, comme le rapporte le site d’informations France Bleu.

 

Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, confie, rassuré :

 

On n’enregistre aucune augmentation des abandons. Il faut dire aux gens qu’il n’y a pas de risques, les animaux ne peuvent pas nous contaminer, tous les organismes de santé mondiaux vont dans ce sens. Et puis l’attestation de déplacement dérogatoire, qu’on remplit quand on va faire ses courses, prévoit que l’on peut promener ses animaux près de chez soi, cela montre qu’il n’y a pas de risques de contagion.

 

Source : Pixabay

 

De fausses rumeurs avaient circulé sur Internet, jetant le doute sur les risques de contamination intra-espèces. Pourtant, la science est formelle : le Covid-19, le nom scientifique du coronavirus, ne peut pas toucher nos animaux de compagnie. Ils peuvent être des porteurs indirects du virus, s’ils ont été en contact avec des personnes infectées qui ont déposé des traces sur leurs poils, mais ne peuvent pas nous le transmettre.

 

Cependant, alors que le nombre de malades ne cesse d’augmenter dans l’Hexagone se pose aussi la question de la gestion de leurs animaux. La SPA a ainsi décidé de mettre en place une application pour permettre à des familles d’accueil de prendre en charge les chats et les chiens de patients hospitalisés. Elle devrait être disponible d’ici quelques jours. Enfin, l’association propose de faire don de ses respirateurs aux hôpitaux et de n’en garder que quelques-uns, pour les opérations les plus urgentes.

 

En quelque sorte ce sont les animaux qui feront ce geste à destination des humains, en tout cas c’était notre devoir de donner le matériel aux établissements hospitaliers qui en ont besoin.

 

L’ordre des vétérinaires a également proposé de mettre à disposition du matériel, celui-ci étant tout à fait utilisable en médecine humaine.

ADVERTISING