Coronavirus : le marché de Wuhan vendait des animaux exotiques

ADVERTISING

Depuis plusieurs jours, l’ombre d’une épidémie de grande ampleur plane sur le monde entier. Venu de Chine, le coronavirus commence à s’étendre dans d’autres pays. Un premier cas a même été recensé aux États-Unis.

 

L’épicentre de cette nouvelle épidémie se trouve à Wuhan, dans la province de Hubei, et plus particulièrement le marché de la ville, d’où est partie l’infection. Les scientifiques s’interrogent toujours à l’heure actuelle sur les origines exactes de la transmission, mais ont déjà émis plusieurs hypothèses. Le coronavirus aurait pu être transmis à l’homme par des rats, des serpents, des blaireaux et des chauves-souris, comme le rapporte le journal Les Échos.

 

Source : DR

 

Tous ces animaux étaient vendus illégalement sur le marché de Wuhan. La viande d’animaux ou de gibier rares est très appréciée des Chinois, car elle est un marqueur de distinction sociale, malgré l’interdiction et les tentatives des autorités chinoises d’en empêcher la vente.

 

Le virus de SRAS, qui était déjà parti de Chine au début des années 2000, avait contaminé de nombreuses personnes à partir de viande de civette, elle aussi vendue illégalement. Près de 700 malade avaient péri à travers le monde.

 

Pour lutter contre ce nouveau virus, la Chine vient de placer 40 millions de personnes en quarantaine alors que l’on compte déjà 26 morts.

ADVERTISING