Confinement : la situation difficile des chevaux

ADVERTISING

Le Parti Animaliste alerte sur la situation des chevaux, bloqués pour certains dans des box ou souffrant de manque de soins du confinement. Le groupe politique a adressé deux lettres, l’une à Didier Guillaume, ministère de l’Agriculture, et l’autre à Christophe Castener, le ministre de l’Intérieur.

 

De nombreux propriétaires de chevaux ont en effet alerté le parti animaliste sur les dangers encourus par leurs animaux en cette période difficile. La charge des chevaux revient en effet aux propriétaires des pensions où ils se trouvent. Hors, la masse de travail est telle qu’il est très difficile de s’occuper correctement des bêtes. Le parti animaliste explique que les chevaux « deviennent des victimes collatérales de la pandémie ».

 

En cette période de #confinement, les chevaux souffrent de l’enfermement en box et du manque de soins et risquent de…

Publiée par Parti animaliste sur Dimanche 19 avril 2020

 

Il poursuit :

 

Plusieurs problèmes de santé peuvent arriver : les coliques à force de rester enfermés en box, mais aussi des tics dus à l’ennui, des dermites et autres réactions allergiques avec l’arrivée des beaux jours, des problèmes de sabots dus au manque d’entretien, voire même des risques sanitaires si les vermifuges ne sont pas donnés à temps.

 

Le Parti animaliste demande à ce que les propriétaires de chevaux puissent se rendre dans les pensions afin de s’occuper de leurs animaux, mais également de soulager les gérants des établissements qui ne peuvent assumer seuls cette charge colossale. Le groupe politique réclame qu’un droit de visite soit accordé avant qu’il ne soit trop tard.

ADVERTISING