Condamné pour avoir laissé mourir son chat

ADVERTISING

Un jeune homme de 27 ans a été condamné par le tribunal correctionnel d’Angers à six mois de prison avec sursis, à la fin du mois de janvier 2021, pour avoir laissé mourir son chat dans son appartement, comme le rapporte le journal Ouest France.

 

Les faits se sont déroulés en octobre 2017. Alors locataire d’un appartement à Avrillé (Maine-et-Loire), le jeune homme décide de quitter brusquement les lieux, sans prévenir personne. En partant, il enferme Cacahuète, sa chatte. Ce n’est que quelques mois plus tard que les voisins, constatant l’amoncellement de courrier, décident de prévenir les autorités. À l’intérieur, l’huissier venu faire les constatations avait alors découvert le cadavre rachitique de Cacahuète, morte de soif et de faim.

 

Source : Ouest France

 

Me Julien Richou, l’avocat de l’association Sauvetage et chats en détresse, a expliqué lors du procès :

 

On a découvert un cadavre d’animal qui pèse 690 g. Le poids normal d’un chat du même âge, c’est 3,5 kg.

 

Quatre associations se sont portées parties civiles : l’association Stéphane Lamart, la SPA, la Fondation Brigitte Bardot et l’association Sauvetage et chats en détresse. Elles ont toute dénoncé « le véritable calvaire infligé à cet animal ». Au terme de l’audience, le propriétaire de Cacahuète, décrit comme instable et qui n’a jamais pu expliquer sa décision, a été condamné à six mois de prison avec sursis. Il a également interdiction de détenir un animal de compagnie et devra verser 1700 euros de dommages et intérêts aux associations. Le jeune homme n’était pas par ailleurs pas présent lors du procès, n’ayant pas répondu à sa convocation.

ADVERTISING