Fourrure : les bons réflexes pour la reconnaître facilement et l’éviter

PUBLICITE

Comme chaque hiver, les pièces de fourrure – toujours plus populaires – envahissent les étalages des magasins de vêtements. Qu'il s'agisse de manteaux entiers, de capuches d'anorak, de chapkas ou encore d'écharpes, il est impossible d'y échapper.

 

Si la plupart de ces pièces sont faites à base de fourrure synthétique, plus de 56 millions d’animaux – renards, visons, lapins et autres – continuent de se faire tuer, chaque année dans le monde, pour répondre à nos désirs "stylistiques".

 

Contrairement aux idées reçues, les marques de luxes ne sont pas les seules à proposer des articles en fourrure véritable. Cette dernière étant devenue plus accessible, il n'est pas rare que les grandes enseignes de prêt-à-porter en intègrent elles aussi à leurs collections.

 

reconnaitre-fourrure-2Source : agcreativelab /Fotolia

 

Parce qu'il est essentiel de ne pas contribuer au maintien de cette cruelle industrie, et qu'il n'est pas toujours évident d'identifier la nature d'une fourrure, nous vous expliquons comment différencier fourrure synthétique de fourrure véritable.

 

Avant toute chose, le prix n'est plus un indicateur fiable pour reconnaître une fourrure animale. Certaines pièces synthétiques peuvent coûter autantvoire plus cher que celles en peau animale. La Fondation 30 Millions d'Amis a fourni quelques conseils précieux pour aider tous ceux qui veulent avoir chaud sans cautionner la souffrance des animaux.

 

1. Le premier réflexe : lire l'étiquette 

Si l'article en question est conforme aux réglementations en vigueur, son étiquette doit comporter la mention "fourrure" suivie de l'espèce animale dont elle provient, et si besoin, la partie du vêtement ou de l'accessoire qu'elle concerne (exemple : "bordure de capuche : fourrure de lapin").

 

Mais les choses ne sont hélas pas toujours aussi simples : dans certains cas, c'est le nom scientifique de l'animal qui est indiqué sur l'étiquette, ce qui le rend moins facile à identifier. Le terme "Mustela Frenata" signifie ainsi "belette", "Mustela Erminea", hermine et "Mustela Iutreola" vison.

 

Le nom de l'animal peut également y apparaître en anglais : "racoon" pour raton-laveur, "fox" pour renard et "mink" pour vison.

 

reconnaitre-fourrure-3Source : British Council

 

2. Identifier la fourrure animale à vue d'oeil 

En l'absence d'étiquette, vous pouvez vous-même déterminer la nature d'une fourrure en vous basant sur quelques détails clés :

 

  • La vraie fourrure a une base de cuir (ou peau).

 

  • Les poils d'une vraie fourrure sont généralement beaucoup plus doux et souples. Ceux des fourrures synthétiques sont assez rêches,

 

  • Si vous soufflez sur une fourrure véritable, les poils se diviseront aisément, contrairement à ceux d'une fourrure synthétique.

 

3. Connaître les enseignes anti-fourrure

Certains magasins ont clairement pris position contre la commercialisation de la fourrure animale en signant le pacte de l’Alliance Sans Fourrure Internationale (Fur Free Alliance). Parmi elles, ont trouve notamment H&M,  le groupe Inditex (Zara, Mango, Massimo Dutti, Pull&Bear, Stradivarius), Hugo Boss, Armani, ou encore Stella McCartney.

 

Vous pouvez consulter la liste exhaustive ici.

 

 

 

 

 

PUBLICITE