Cirque : interdiction des animaux sauvages en Écosse

ADVERTISING

Dans les pas de l'Italie, l'Irlande ou l'Inde deux mois plus tôt, le gouvernement écossais a interdit l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques ; il s'agit du premier pays du Royaume-Uni à prendre cette décision.

 

La nouvelle loi a été adoptée le 20 décembre, après un long débat. Les activistes britanniques de la cause animale espèrent voir l'Angleterre et le Pays de Galles emprunter la voie tracée par leur voisin.

 

scotland bans animal circusesSource : Valery Hache

 

Rosaenna Cunningham, secrétaire à l'environnement de l'Écosse, est à l'origine de la loi ; elle a également apporté une définition aussi vague que possible au terme "animal sauvage", afin que le plus grand grand nombre d'animaux soient protégés.

 

Elle déclare :

 

C'est un acte important, qui ne fera pas qu'empêcher les cirques itinérants d'exhiber des animaux sauvages en Écosse, mais qui montrera aussi au monde que nous sommes un de ces pays, de plus en plus nombreux, qui ne ferment plus les yeux sur cette façon d'utiliser les animaux.

 

scotland bans wild animals in circusesSource: Positivfr

 

Si la loi a malgré tout été critiquée, car elle n'allait pas assez loin dans la protection – en particulier pour les lévriers de course –, les associations se sont malgré tout réjouies de cette avancée.

 

Encore très récemment, le gouvernement britannique s'était retrouvé au cœur d'une polémique, après avoir procédé au retrait de la législation affirmant que les animaux étaient des créatures doués de sensibilité, à la fin du mois de novembre. Les autorités avaient ensuite tenté de limiter la casse en affirmant qu'elles prendraient en compte cette idée lors de la réécriture des lois, après le Brexit.

 

Source : PETA

 

Elisa Allen, directrice de PETA, confie :

 

Ces animaux sont bien évidemment frustrés, stressés et déprimés, de ne pas avoir l'opportunité de faire ce qui leur est naturel et important, d'être gardés dans des cages, dans des remorques trimbalées à travers tout le pays, et d'être forcés de faire des tours perturbants, au nom d'un sens du divertissement tout droit sorti de l'époque victorienne.

 

Espérons que le progrès acquis à Holyrood fasse s'activer le gouvernement de Westminster, qui, malgré des années de promesse pour une interdiction, continue de se tourner les pouces, alors que l'Angleterre continue encore et encore d'être laissée à la traîne, derrière le nombre grandissant de pays qui mettent un terme à ces institutions cruelles.

 

En 2017, de nombreux pays ou villes ont pris la décision d'interdire les spectacles avec des animaux sauvages. On ne peut qu'espérer que la tendance continue.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING