Chiots jetés à la poubelle à Coachella : la coupable possédait plus de 35 chiens

ADVERTISING

De nouveaux détails ont fait surface peu après l'arrestation de la femme filmée en train de jeter des chiots nouveau-nés à Coachelle, le 18 avril 2019. Les images avaient révolté les internautes du monde entier – et en particulier l'attitude désinvolte de la coupable.

 

Arrêtée quatre jours plus tard à son domicile, Deborah Sue Culwell, 54 ans, est finalement ressortie le 25 avril 2019, après avoir payé la caution d'un montant de 10 000 dollars (environ 8500 euros). Elle comparaîtra devant la justice le 18 juin 2019.

 

Source : comté de Riverside

 

Son arrestation a cependant permis de découvrir une situation dramatique : Deborah Sue Culwell vivait avec 38 chiens, dans sa toute petite maison de Coachella. Pourtant, ses voisins sont formels : ils n'ont jamais vu qu'un seul chien aux côtés de la quinquagénaire, toujours le même.

 

Décrite comme calme et réservée, Deborah Sue Culwell communiquait assez peu avec ses voisins. Lors de leur venue dans le domicile de la présumée coupable, les autorités ont trouvé une maison sale ; les animaux vivaient dans des conditions indescriptibles.

 

Source : Fourrière du comté de Riverside

 

Plusieurs femelles se trouvent parmi les chiens découverts, et il est difficile, pour le moment, de déterminer laquelle d'entre elles est la mère des chiots retrouvés dans la poubelle, d'autant que plusieurs semblent avoir donné naissance récemment.

 

Tous les animaux présentent des problèmes de peau, et si leur santé n'est pas catastrophique, leur environnement demeure malsain et inadapté. Pour John Welsh, porte-parole du service de fourrière du comté de Riverside, les chiens se sont reproduits entre eux, au sein d'unions très certainement incestueuses.

 

Source : Police du comté de Riverside

 

Les animaux ont été saisis, mais ne peuvent pour le moment être proposés à l'adoption. John Welsh poursuit dans les colonnes du journal The Desert Sun :

 

Les chiens appartiennent toujours à Mme. Culwell. Elle les possède de manière légale. Mais on va très fortement lui conseiller de renoncer à sa propriété sur les animaux.

 

Source : Fourrière du comté de Riverside

 

Si Deborah Sue Culwell refuse, elle pourra plaider sa cause afin de garder ses chiens. Chris Mayer, en charge de la fourrière du comté de Riverside, déclare :

 

On espère qu'elle acceptera, afin que l'on puisse commencer à trouver de nouveaux foyers pour ces pauvres chiens. Ça sera ce qu'il y a de mieux pour eux.

 

Les petits chiots retrouvés dans la poubelle seront eux aussi proposés à l'adoption dès que leur état – et leur âge – le leur permettra. L'un d'entre est malheureusement décédé le jeudi 25 avril.

ADVERTISING