Chine : les chats et les chiens exclus des animaux comestibles

PUBLICITE

Mercredi 8 avril 2020, la Chine a publié une liste officielle des animaux comestibles. Une liste dont ont été exclus pour de bon les chats et les chiens, dont la viande est pourtant toujours consommée dans l’Empire du Milieu, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes.

 

En réalité, cette consommation est marginale et minoritaire, et un très grand nombre de Chinois, en particulier les plus jeunes, désapprouvent la pratique, alors que les chats et les chiens sont de plus en plus perçus comme des animaux de compagnie. Malgré tout, la Chine se retrouve très souvent sous le feu des critiques en raison du festival de Yulin, qui célèbre la viande de chien à la fin du mois de juin chaque année. De très nombreuses associations, chinoises comme étrangères, dénoncent la tenue de ces festivités où des milliers d’animaux sont tués en l’espace d’une grosse semaine.

 

Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

La liste a été rendue publique par le Ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales et entend détailler les animaux pouvant être élevés pour leur viande, leur fourrure ou à des fins médicales. Les chats et les chiens n’en font donc plus partie. Pour autant, leur consommation deviendra-t-elle illégale ? Rien n’est moins sûr. Malgré tout, les associations de défense des animaux ont salué la décision, comme l’Humane Society International (HSI) :

 

C’est la première fois que le gouvernement chinois stipule que les chats et les chiens sont des animaux de compagnie et non destinés à la consommation.

 

Selon des estimations, ce sont environ 10 millions de chiens qui sont tués chaque année pour leur viande. Reste à savoir ce qui se passera pour le festival de Yulin, s’il devait bel et bien se tenir comme d’habitude.

PUBLICITE