Chiens dans un congélateur : nouveau rebondissement

ADVERTISING

En août 2019, les gendarmes avaient retrouvé dans le logement d’une habitante de Luitré-Dompierre, en Ille-et-Vilaine, 29 chiens dans un très mauvais état. Mais les forces de l’ordre avaient aussi fait une autre terrible découverte : quinze cadavres de canidés dans un congélateur, comme le rapporte le journal Ouest France.

 

La propriétaire des lieux, une femme de 80 ans, ainsi que sa fille, étaient sous la surveillance de la SPA, qui les soupçonnait de détenir les animaux dans des conditions déplorables. L’état des chiens avait poussé l’association à demander l’intervention des gendarmes.

 

Source : Pixabay

 

Les 29 animaux toujours en vie avaient été saisis et confiés à l’association. Le 6 janvier 2020, la vieille dame avait été condamnée à 700 euros d’amende, dont 400 avec sursis, ainsi qu’à une interdiction de détenir un animal pendant trois ans et à verser 7000 euros de dommages à la SPA.

 

La cours d’appel avait cependant annulé l’indemnisation de la SPA le 3 novembre 2020, estimant que l’association ne pouvait pas demander une telle indemnité dans une affaire de maltraitance. La cour de cassation est revenue sur cette décision le 16 juin 2021. Selon elle, la loi autorise les associations à se porter partie civile. L’affaire a donc été renvoyée devant la cour d’appel, afin que celle-ci fixe le montant que la prévenue devra verser à la SPA.

ADVERTISING