Voyager en train avec son chien

Voyager en train avec son chien, c'est possible, mais cela demande une certaine organisation.

 

Conditions d'accès au train, poids de votre animal, conditions de transport : tout ce que vous devez savoir pour bien voyager en train avec votre chien.

 

Une caisse de transport ou laisse adaptée

 

Selon le poids de votre animal, les règles de transport diffèrent.

 

Si votre chien fait moins de 6 kilos, vous devrez le mettre dans une caisse de transport. Les dimensions maximales autorisées par la SNCF sont de 45 cm x 30 cm x 25 cm. Pensez à bien mesurer votre caisse de transport avant l'accès au train, car celui-ci pourrait vous être refusé.

 

Si votre chien pèse plus de 6 kilos, il devra être muselé et tenu en laisse. Seuls les chiens guides d'aveugles font exception à la règle, puisqu'ils nécessitent un équipement particulier qui ne comprend pas de muselière.

 

Si votre animal voyage en caisse de transport, veillez à bien y ajouter un document contenant vos coordonnées ainsi que l'identité de votre animal (numéro d'identification électronique, nom, etc.).

 

Le titre de transport

 

Les titres de transport ne sont pas réservés qu'aux humains. Vous devrez également réserver un billet pour tous les animaux qui voyagent avec vous.

 

A la SNCF, le titre de transport pour les animaux de moins de 6 kilos est de 7 euros. Quant aux chiens de plus de 6 kilos, vous devrez régler l'équivalent de 50% du billet plein tarif en seconde classe.

 

Source : chien.com

 

Les documents à avoir sur vous

 

Lorsque vous voyagez en train avec votre chien, vous devez également fournir, le cas échéant, tous les documents nécessaires.

 

  • Passeport européen,
  • Certificat d'identification électronique (les chiens qui voyagent en train doivent être pucés),
  • Carnet de santé à jour (avec certificat du vaccin contre la rage),
  • Justificatif d'éducation s'il s'agit d'un chien d'assistance.

 

Les chiens non-acceptés à bord des trains

 

L'accès au train peut être refusé à certains chiens pour différentes raisons.

 

S'il s'agit d'un chien de catégorie 1 ou 2 : le Mastiff, le Rottweiler, le Staffordshire Terrier ou pitbull, le Tosa. Tous ces chiens appartiennent à la catégorie des chiens d'attaque et de défense, et sont dits "dangereux".

 

Si les passagers refusent de partager leur wagon avec votre chien : il arrive que certaines personnes refusent qu'un chien soit accepté dans le train. Si vous constatez qu'un passager n'est pas à l'aise avec la présence de votre chien, essayez de vous rapprocher d'un contrôleur afin de changer de wagon, par exemple.

 

Les chiens d'accompagnement sont une exception à la règle. Leur accès au train est gratuit et seul un certificat d'éducation vous sera demandé pour justifié de sa présence.

 

Comment assurer le confort de votre chien durant le voyage ?

 

En amont de votre voyage, veillez à vous assurer que vous êtes bien équipé pour voyager avec votre chien. Si votre animal n'est pas habitué aux voyages ou qu'il est tout simplement anxieux de nature, pensez à vous rapprocher de votre vétérinaire afin qu'il lui prescrive des calmants.

 

Cela peut s'avérer très efficace pour réduire de manière significative le stress de votre compagnon (et le vôtre) durant le trajet.

 

Assurez-vous d'avoir toujours de l'eau à lui proposer. Prenez avec vous une gamelle d'eau ainsi qu'une bouteille d'eau remplie afin de pouvoir l'hydrater lorsqu'il a soif.

 

Pensez à le faire sortir régulièrement de sa caisse de transport ou à le faire marcher pour qu'il se dégourdisse les pattes. Votre chien ne doit pas rester inactif. Dans la mesure du possible, essayez de l'accompagner sur le quai le temps d'un arrêt pour qu'il puisse respirer de l'air frais et marcher quelques minutes.